Kazuo Ishiguro – Quand nous étions orphelins

Quand nous étions orphelinsL’histoire se déroule dans les années 1930 et met en scène Christopher Banks, né en Chine, de parents anglais, où il grandit jusqu’à l’âge de 8 ans. C’est à cet âge qu’il est renvoyé en Angleterre où vit sa tante, après la mystérieuse disparition de ses parents dans la Concession internationale de Shanghai. A la fin de ses études, Christopher devient un détective réputé en Angleterre mais le crime qui ne cesse de le hanter est celui qui a eu lieu en Chine dans son enfance. Ses parents ont-ils été enlevés par des trafiquants d’opium comme on peut le supposer ?

J’ai été très emballée au début du livre mais mon engouement a été de courte durée, les décisions et l’attitude du personnage principal ont fini par m’énerver ; mais il s’agit là d’une sensibilité toute personnelle. Ce qui fait la force de ce livre c’est qu’il est vraiment très bien écrit (et traduit), ainsi que la toile de fond historique. Quand nous étions orphelins, sur fond d’enquête policière, est surtout un roman sur le passage à l’âge adulte, la perte de l’innocence et la quête de ses origines. En ce sens le livre est réussi, mais je n’ai tout de même pas accroché au dénouement de l’histoire.

C’est donc avec un sentiment mitigé que j’ai terminé ce livre ; je ne pense pas qu’il me laissera un souvenir impérissable.

Editions Gallimard, Collection Folio, novembre 2009

Précédemment publié aux Editions Calmann-Lévy en 2001

  1. Tout comme toi, le narrateur m’a exaspérée. Il est complètement fou, non ?
    Sinon, je suis d’accord avec ton analyse : je pense aussi qu’il s’agit d’un roman sur le passage de l’enfance à l’âge adulte. Mais … pourquoi avoir choisi un narrateur de cet âge là, pour le montrer ?

    • Oui j’ai vraiment eu du mal à aller au bout de ce livre, peut-être que j’ai raté quelque chose, en tout cas je n’ai pas bien compris où l’auteur voulait nous emmener.

  2. Oh moi j’avais été complètement séduite par ce roman.

    • On a pas tous les mêmes goûts, heureusement.
      Je garde un très mauvais souvenir de celui-ci, en revanche j’ai vraiment adoré « Auprès de moi toujours » du même auteur !

  1. No trackbacks yet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :