NOSAKA Akiyuki – La tombe des lucioles

La tombe des luciolesVous connaissez sans doute le dessin animé de Takahata Isao Le tombeau des lucioles ( 火垂るの墓 – Hotaru no Haka), mais vous ne connaissez peut-être pas la nouvelle de Nosaka Akiyuki, écrite en 1967, dont il est tiré. Les éditions Picquier viennent de rééditer ce récit dans un nouveau format avec des illustrations très réussies de Nicolas Delort qui nous plongent encore plus dans l’univers dramatique décrit pas Nosaka.

L’histoire, inspirée de celle que Nosaka a vécu lui-même, se déroule au Japon pendant l’été 1945. Seita un jeune garçon de quatorze ans et sa petite sœur Setsuko, quatre ans, errent dans le paysage dévasté de Kobe qui vient d’être bombardé par les Etats-Unis et au cours duquel leur mère a perdu la vie. Après avoir été recueillis par une tante chez qui ils ne se sentent pas les bienvenus, ils trouvent refuge dans un abri, mais très vite la nourriture vient à manquer, puis, Setsuko tombe malade. Seita va tenter de s’occuper d’elle dans cette atmosphère apocalyptique.

Le récit est extrêmement dur et violent, les longues phrases dont on a du mal à voir le bout nous plongent de plus en plus dans l’horreur causée par la guerre. Le style est néanmoins très agréable et contribue à rendre la narration encore plus bouleversante. Il faut bien le dire c’est affreusement triste, je vous conseille pendant votre lecture d’avoir la boite de kleenex à portée de main ; car vous ne ressortirez sans doute pas indemne de cette lecture, soyez prévenus.

A lire absolument. Pour ma part je vais prendre mon courage à deux mains et essayer de regarder l’anime.

Editions Philippe Picquier, novembre 2009

Publicités
  1. Chaque fois que je vois le film d’animation, les larmes me viennent. Mais bizarrement, le livre ne m’a pas laissé de souvenir… Pourtant je l’ai lu (il est dans le coffret collector avec le DVD !).

  2. Pour reprendre tes mots, on ne sort pas non plus indemne du visionnage de l’anim. Il est également extrêmement fort (et violent). Un film que j’aime énormément d’ailleurs.

    • OMG, j’ai écrit ça en 2009, et… je n’ai toujours pas vu l’anime !

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :