Catherine Dufour – Outrage et rébellion

Outrage et rébellionSitué dans le même futur que Le goût de l’immortalité pour lequel Catherine Dufour a obtenu plusieurs récompenses (prix Rosny Aîné, Grand Prix de l’Imaginaire, prix Bob Morane, Grand Prix de la Science-fiction française), Outrage et rébellion nous raconte l’histoire des jeunes qui vivent en pension’.

La construction du roman est un peu particulière puisqu’il s’agit d’une succession de témoignages, un peu à la façon d’un reportage, ce qui de prime abord n’était pas pour me déplaire puisque j’avais déjà apprécié le procédé dans Peste de Chuck Palahniuk. Malheureusement, ici j’ai trouvé qu’à la longue cela rendait la lecture un petit peu pénible et qu’on a du mal à intégrer tous les personnages. Chacun témoigne de la création d’un nouveau style de musique, à l’opposé des musiques trad qu’on leur enseigne en pension’, autour de marquis, personnage charismatique, qui rappelle les leaders du punk dont l’auteure s’est inspirée pour cet ouvrage. Chacun raconte avec son langage ses expériences qui tournent souvent autour du sexe, de la drogue et de la musique. Sex & drugs & rock n’roll !

Vous l’aurez compris, on est bien loin des autres écrits de Catherine Dufour, ici le langage est cru, façon coup-de-poing, à l’opposé de la lenteur du goût de l’immortalité.

Ai-je aimé ? Ai-je détesté ? En tout cas j’ai réussi à aller jusqu’au bout même si je savais la fin inéluctable ; c’est peut-être ce que je reprocherais à ce livre d’ailleurs, je n’ai pas été surprise.

Editions Denoël, Collection Lunes d’Encre, mars 2009

  1. No trackbacks yet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :