Archive pour 14 janvier 2010

Nick Cave – Mort de Bunny Munro

Mort de Bunny Munro Nick CaveNick Cave, plus connu pour ses talents de musicien au sein de The Birthday Party, Grinderman et depuis 26 ans avec les Bad Seeds, nous avait déjà surpris avec son premier roman Et l’âne vit l’ange. Il revient aujourd’hui avec Mort de Bunny Munro.

Bunny Munro est représentant de commerce pour des produits de beauté dans le sud de l’Angleterre. Il rentre rarement chez lui, préférant passer ses nuits à l’hôtel à assouvir ses pulsions sexuelles, boire et se droguer. Entre deux clientes – sur lesquelles il fantasme pendant tout l’entretien – il passe son temps en voiture, s’arrêtant de temps en temps pour satisfaire ses envies en solitaire, notamment quand il entend Kylie Minogue à la radio. Mais cette fois en rentrant chez lui, sa femme Libby s’est suicidée et il se retrouve seul avec son fils de 9 ans, Bunny Junior, qu’il ne sait pas du tout comment élever. Il décide de prendre la route avec lui…

Nous allons donc suivre le parcours d’un père désespéré et de son fils surdoué qui se réfugie dans la lecture de l’encyclopédie que sa mère lui a offert et à laquelle il tient plus que tout.

Un roman glauque, plein de désespoir, délibérément choquant, une vraie descente aux enfers mais que j’ai pris plaisir à lire. J’avais toutefois préféré Et l’âne vit l’ange qui était plus approfondi mais Nick Cave nous montre une fois de plus que l’étendue de son talent ne s’arrête pas à la musique.

Editions Flammarion, janvier 2010