Lisa Schroeder – I heart you, you haunt me

Le livre commence pendant les funérailles de Jackson. C’est Ava, 15 ans, celle qui fut l’amour de sa vie, qui nous en parle. Tout le récit est écrit en vers, ce que j’ai trouvé – en plus d’être assez original – particulièrement touchant, on se sent vraiment proche des pensées de la narratrice. On comprend ses sentiments, la tristesse bien évidemment mais aussi la culpabilité ou encore la colère qu’il l’ait quitté alors qu’il lui avait juré qu’ils seraient toujours ensembles. Et puis il y a aussi les relations avec les autres, les vivants, ses parents et ses amis qui aimeraient la consoler… mais Ava est toujours autant accablée par le chagrin et les remords.

Et puis un jour, Jackson lui apparaît, elle voit son reflet dans le miroir et ressent sa présence et elle se sent mieux quand il est là. Seulement elle ne peut pas rester tout le temps chez elle, tout le temps avec lui…

C’est donc un livre que je conseille vivement, qui traite le deuil d’une belle manière, qui ne vous laissera sans doute pas insensible, et qui vous aidera peut-être. Un beau livre pour un sujet délicat.

Je ne sais pas si une traduction en français de ce livre est prévue mais si vous avez un bon niveau d’anglais il n’est pas très compliqué à comprendre.

L’avis de Clarabel qui m’avait donné envie de le lire.

Editions Simon Pulse, janvier 2008

Publicité
  1. *contente!*

  2. Merci !
    Maintenant je n’ai plus qu’à me commander « Far from you ».
    Mais j’ai peur qu’il soit plus triste, non ?

  3. Non, le deuxième est beaucoup moins triste. Par exemple, j’ai pleuré avec I heart you,… mais je n’ai pas ressenti le moindre picotement avec Far from you.
    Une précision : oui, je pleure très facilement lorsque je lis !!! :)

  4. Ok !
    On en reparlera quand je l’aurai lu alors ;)

  5. il me tente bien mais je ne lis pas l’anglais très bien alors j’ai peur qu’en vers ça soit galère!

  6. Espérons qu’il soit traduit en français :)

    • Lily
    • 11 mai 2010

    Bon bon, ton avis + celui de Clarabel m’ont convaincu!
    Si tu dis, que l’écriture en vers, n’est pas très gênante, il n’y a pas d’autre obstacle à l’achat ^^

    • Non, l’écriture en vers ne gêne pas du tout, ce ne sont pas des vers alambiqués comme dans la poésie française classique. Au contraire, c’est simple et touchant.

  1. No trackbacks yet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :