Archive pour mai 2010

Jeffrey Ford – La fille dans le verre

Jeffrey Ford - La fille dans le verreNous sommes en 1932 aux Etats-Unis en pleine période de Prohibition. Thomas Schell est ce qu’on peut appeler un arnaqueur. Avec l’aide de Diego, un immigré mexicain de 17 ans et Anthony Cleopatra, un homme à la force colossale, ancien hercule de foire, ils soutirent de l’argent aux riches en organisant des séances de spiritisme truquées. Un jour pourtant, Schell est pris à son propre jeu, il apperçoit l’image d’une fillette se reflétant dans une vitre.

Apprenant quelques jours plus tard que la gamine en question est portée disparue, il décide de se mettre à sa recherche, se demandant si un véritable esprit lui serait cette fois apparue. Cette décision va l’entraîner dans des découvertes bien pires que ce qu’il aurait imaginé où des hommes cherchent à restaurer la grandeur et la pureté de la race blanche…

Un livre sympathique, bien écrit et qui n’est pas dénué d’humour malgré la gravité du sujet. A la fois thriller, roman fantastique et réflexion sur l’eugénisme, il ne manque vraiment pas d’intérêt !

Folio, mai 2010 (Précédemment paru chez Denoël Lunes d’encre)

Julie Kagawa – The Iron King

Julie Kagawa - The Iron KingMeghan Chase vit avec sa mère, son beau-père Luke et son demi-frère Ethan, mais c’est comme si elle n’était pas là car ce dernier retient toute l’attention de ses parents. Le vrai père de Meghan, quant à lui, a disparu, pas dans le sens mort ou parti de la maison, non, il s’est tout simplement volatilisé lors d’une promenade avec sa fille. Elle attend donc impatiemment ses 16 ans dans quelques jours pour pouvoir passer son permis de conduire ce qui lui permettra de passer moins de temps chez elle et plus avec son ami Robbie.

Meghan a cependant un tout autre destin… Tout à coup plusieurs choses bizarres s’enchaînent, son petit frère Ethan lui tient des propos étranges à propos d’un monstre dans son placard, elle se retrouve victime de méchancetés de la part des élèves les plus populaires du lycée qui la conduise jusqu’à l’infirmerie et enfin lorsqu’elle rentre chez elle, elle trouve sa mère ensanglantée sur le carrelage de la cuisine…

C’est ce moment que choisit Robbie pour lui révéler que son petit frère a été enlevé et emmené dans le monde des fées et remplacé par un changeling. Meghan va pénétrer avec lui dans le Nevernever pour tenter de le ramener, elle va ainsi découvrir que celui qu’elle considère comme son meilleur ami est en fait Puck, personnage bien connu du monde des fées. Et ce n’est là rien en comparaison des révélations qui vont lui être faites par la suite, comme par exemple le fait qu’elle est la fille du roi Oberon !

Mais le plus intéressant, à mon goût, dans les aventures de Meghan Chase, c’est sa rencontre avec Ash et surtout l’attirance qu’elle ressent pour lui alors qu’il a pour but de la tuer ! Puck quant à lui est là pour la protéger, et pas seulement parce que l’ordre lui en a été donné… Je ne vous en raconte pas plus, cela perdrait de son charme !

Si l’histoire de Meghan et le triangle amoureux du roman m’ont globalement plu, je dois avouer que je n’ai pas vraiment adhéré au décor dans lequel il se passe. Je n’ai pas réussi à effacer les références au Songe d’une nuit d’été, à Alice aux pays des merveilles ou encore Peter Pan ce qui m’a empêché de pénétrer dans l’univers de Julie Kagawa. Si j’apprécie souvent les références à d’autres œuvres littéraires, je trouve ici que cela dessert le roman, j’aurais aimé avoir un nouveau monde à imaginer, là je me suis sentie limitée. Je suis donc un peu moins enthousiaste que les divers avis que j’ai pu lire sur des blogs anglophones et francophones mais j’ai trouvé aussi des points positifs, la personnalité de l’héroïne et le style de Julie Kagawa par exemple. Je lui redonnerai sans doute une chance plus tard.

La suite intitulée The Iron Daughter est prévue pour le mois d’août.

Harlequin Teen, février 2010

Grand Prix de l’Imaginaire 2010 Etonnants Voyageurs : Les lauréats

Le Grand Prix de l’Imaginaire 2010 a été décerné le week-end dernier lors du Festival Etonnants Voyageurs de Saint-Malo. Du bon monde et quelques titres à ajouter à vos bibliothèques s’ils n’y figurent pas déjà ;-)

Voici la liste des lauréats par catégorie :

Roman francophone
Justine Niogret – Chien du heaume (Mnémos)

Roman étranger
Jack O’Connell – Dans les limbes (Rivages)

Nouvelle francophone
Léo Henry – Les Trois livres qu’Absalon Nathan n’écrira jamais (Retour sur l’horizon, Denoël)

Nouvelle étrangère
Ted Chiang – Exhalaison (Bifrost 56)
Greg Egan – Océanique (recueil) (Le Bélial’)

Roman jeunesse francophone
Victor Dixen – Eté mutant (Gawsewitch)

Roman jeunesse étranger
John Connolly – Le Livre des choses perdues (L’Archipel)

Traduction
Sylvie Miller – Interférences de Yoss (Rivière Blanche)

Graphisme
Alain Brion pour Chute & Rédemption de Brandon Sanderson (Orbit)

BD
Warren Ellis et Juan José Ryp – Black Summer (Milady)

Manga
Motorô Mase – Ikigami : Préavis de mort (tomes 1 à 4) (Kazé Manga / Asuka)

Essai
Jacques Baudou – L’Encyclopédie de la Fantasy (Fetjaine)

Prix spécial
Jean-Marc Lofficier et Brian Stableford pour leur travail de promotion et de traduction de la SF francophone chez Black Coat Press

Sophie Kinsella – Confessions d’une accro du shopping

Confessions d'une accro du shoppingSelon Rebecca Bloomwood, « si l’on pouvait porter des vêtements neufs tous les jours, la dépression nerveuse n’existerait plus ». Droguée au shopping, notre héroïne s’expose à un nombre de tracas aussi impressionnant que le montant du relevé de sa carte de crédit. Témoin de la riche correspondance qu’elle entretient avec son banquier… Comble de l’ironie: Beckie est journaliste à Réussir vos épargnes, où son travail consiste à expliquer à ses lecteurs comment gérer leur budget. Les dettes s’amoncellent… Un dernier shopping pour se remonter le moral? Impossible, toutes ses cartes sont bloquées. De solutions empiriques en effroyables mensonges, c’est la panique. De quoi miner aussi son début d’histoire d’amour avec le séduisant homme d’affaires Luke Brandon. A ce stade, une issue heureuse ne tiendrait-elle pas du miracle ?

Je ne me suis sentie aucune affinité avec le personnage, elle m’a même pas mal agacée par moments, cependant je dois avouer qu’elle m’a également bien fait rire. L’histoire en elle-même n’offre aucune surprise mais j’ai bien aimé le ton avec lequel elle est racontée. Une lecture légère et pas désagréable, idéale pour se détendre, tout à fait ce dont j’avais envie quand j’ai pioché ce bouquin dans ma bibliothèque. Je ne pense pas que je lirai les autres en revanche car les aventures de Rebecca Bloomwood ne m’ont pas plus intéressée que ça.

Pocket, février 2006

Rachel Ward – Intuitions

Rachel Ward - IntuitionsQue faire d’un don lorsqu’il est maudit ?

Jem n’est pas une jeune fille comme les autres, depuis sa naissance elle voit la date à laquelle les gens vont mourir inscrite au-dessus de leur tête. Ceci, elle l’a compris dès l’âge de 7 ans lors du décès de sa mère à la suite d’une overdose. Loin d’être un cadeau, ce don lui empoisonne l’existence. Pour se protéger, elle se renferme pour ne pas voir les nombres et ne s’attacher à personne. Ce comportement associal ne l’aide pas vraiment à s’intégrer dans son foyer d’accueil ni à l’école.

Puis un jour, un peu malgré elle, elle se fit un ami. Cet ami, c’est Spider, un jeune garçon qui est dans sa classe, un peu paumé lui aussi et qui sèche les cours aussi souvent qu’elle. Petit à petit, ils commencent à trainer ensemble, mais Jem a vu son numéro et celui-ci n’a plus beaucoup de temps à vivre…

Alors qu’ils se promènent à Londres, Jem remarque quelque chose d’étrange : tous les gens qu’elle croise aux abords de la grande roue portent le même chiffre. Sentant, à juste titre, qu’il va se passer quelque chose, elle attrappe Spider et tous deux fuient les lieux en courant quelques secondes avant qu’une bombe n’explose. Repérés par les caméras de surveillence, ils sont alors suspectés d’être les auteurs de l’attentat et n’ont d’autre choix que de s’enfuir… S’ensuit un road-trip sur les routes anglaises avec le police à leurs trousses alors que la date inscrite au-dessus de Spider se rapproche de plus en plus…

C’est une lecture à la fois divertissante et dure car les protagonistes sont des enfants issus d’un milieu social difficile qui doivent sans cesse se battre pour leurs droits et leur survie et le don de Jem nous fait plutôt l’effet d’une malédiction. On se demande tout au long du roman si elle va pouvoir sauver son ami ou si les dates qu’elle voit sont réellement une fatalité. Bien qu’ayant deviné la fin avant de l’avoir achevé je n’ai pas été déçue pour autant car le suspens est bien relancé et donne envie de lire le prochain tome !

Un petit reproche tout de même, le titre français ne me semble pas vraiment judicieux, je lui préfère son titre original Numbers.

Michel Lafon, mai 2010

Lolita Pille – Crépuscule ville

Lolita Pille - Crépuscule villeBienvenue à Clair-Monde ! Ici, quelque part dans un futur proche, sous une épaisse couche de nuages et de brumes, vivent les citoyens d’une cité idéale où l’on vous interdit pour votre bien tout ce qui pourrait vous faire du mal : des implants bancaires sous l’épiderme contrôlent vos dépenses, une brigade d’intervention contre le suicide surveille vos accès dépressifs, les êtres qui vous plaisent sexuellement apparaissent sur un écran-traceur à portée de main, les drogues sont en vente libre, on a le droit au lifting et à la quasi-éternité. Si vous ne voulez pas être heureux, alors vous avez le choix: vivre aux confins de la cité, morts bancaires, junkies, obèses, détraqués.

« Avec Clair-Monde le bonheur n’est plus une utopie. »

L’intrigue se déroule dans futur hypothétique dans une ville idéale où tout est fait pour que vous soyez heureux. Pourtant, heureux, Syd Paradine, flic à la brigade des suicides, n’a pas l’air de l’être. Il faut dire que dans ce monde tout à l’air superficiel, même les relations humaines, détection des partenaires grâce au Traceur, mariages conclus pour 3 ans renouvelables… Petit à petit il va se rendre compte que quelque chose cloche à Clair-Monde et va tenter de se libérer de ce système.

Le livre est bien écrit, Lolita Pille réussi à montrer le côté glauque de cette ville soi-disant parfaite mais en revanche l’intrigue manque un peu d’approfondissement et du petit quelque chose qui vous tient en haleine jusqu’au bout. Je n’ai donc pas été pleinement convaincue par Crépuscule ville, j’ai trouvé à la fois que l’auteure avait beaucoup d’imagination et en même temps il y a aussi un côté déjà vu, on pense notamment à Blade Runner ou Minority Report (deux livres de Philip K. Dick). Néanmoins, on saluera la nouvelle orientation de Lolita Pille qui ose changer complètement de registre après ses deux premiers romans, il fallait oser même si ça n’est pas une totale réussite.

Livre de poche, avril 2010

Aprilynne Pike – Wings

WingsAprès avoir passé 10 ans à étudier à la maison, Laurel va devoir intégrer une école publique après le déménagement de ses parents et la mise en vente de la maison familiale. C’est une étape difficile pour elle qui a étudié avec sa mère depuis son adoption à l’âge de 3 ans, d’autant qu’elle suit un régime vegan très strict et qu’elle ne supporte pas d’être enfermée entre quatre murs, elle a donc peur de ne pas être très bien acceptée par les autres élèves. Pourtant David, son binôme de biologie, lui offre tout de suite son amitié et on devine rapidement qu’il est tombé sous le charme de la jeune fille.

Ses premiers jours au lycée ne sont donc pas aussi terribles qu’elle aurait pu l’imaginer jusqu’à ce qu’un bouton à l’aspect étrange se mette à grossir dans son dos. Celui-ci va croitre, encore et encore, inquiétant de plus en plus Laurel qui craint d’avoir une maladie grave, jusqu’à éclore et devenir une fleur ! Paniquée et n’osant se confier à ses parents, c’est vers David qu’elle va se tourner et à qui elle va confier son secret.

Pendant ce temps, la vente de la propriété familiale a trouvé acquereur. Laurel et ses parents se rendent sur la propriété pour prendre leur décision finale ; elle va alors faire, dans les bois, la rencontre de Tamani qui lui révèlera qu’elle est en réalité une fée qui a été confiée aux humains. De plus, celui-ci manifeste un pouvoir d’attraction étrange auquel elle peut difficilement résister sans savoir pourquoi.

Après tous ces évènements et révélations, la voilà donc en proie à de nombreuses questions…

L’histoire est mignonne et le monde décrit par Aprilynne Pike m’a plu, même si l’histoire reste globalement un peu naïve. On aura tout de même envie de savoir qui de David ou de Tamani obtiendra les faveurs de la charmante Laurel ! Rendez-vous dans Spells pour connaître la suite de ce conte de fées.

Harper Teen, avril 2010

Lise Myhre – Nemi, tome 2 : Monstres & Météores

Nemi est de retour dans un nouveau recueil aussi amusant que le premier ! Si vous avez aimé le premier volume de ses aventures, vous apprécierez également ces nouveaux strips.

Nemi passe toujours autant de temps au pub avec ses amis en recherchant son « prince charmant », fait la grasse matinée plutôt que d’aller travailler et elle attend aussi avec beaucoup d’impatience la sortie du film Le Seigneur des Anneaux ! Elle n’a rien perdu de son ton sarcastique et c’est pour ça qu’on l’aime et qu’on la trouve si amusante ! Certains pourraient peut-être trouver que les gags sont un peu répétitifs (cela est sans doute dû au fait que la plupart de ces strips sont parus dans divers journaux et qu’une fois compilés l’effet n’est pas le même) mais qu’importe moi je ris quand même !

Nemi 2

Milady Graphics, mai 2010

Maggie Stiefvater – Frisson

Frisson - Maggie StiefvaterGrace a été attaquée par des loups à l’âge de 10 ans mais n’en garde que très peu de souvenir si ce ne sont les magnifiques yeux jaunes de l’un d’entre eux. D’ailleurs, loin d’être traumatisée, elle attend chaque année l’hiver qui lui permettra de voir son loup l’observer depuis l’orée du bois. Elle se demande cependant pourquoi elle ne le voit jamais le reste de l’année. Et bien l’explication est très simple, Sam est en fait un loup-garou et ne se transforme en loup que lorsque les températures sont basses ! Il aimerait bien l’aborder lorsqu’il est humain mais a également peur des conséquences car il sait bien qu’il ne pourra jamais avoir une vie normale.

Lorsque Jack, un garçon allant au même lycée que Grace, est attaqué par les loups et meurt de ses blessures, ceux-ci sont menacés. Lorsqu’une battue est organisée pour les éliminer, Grace a peur pour son loup et se précipite pour le sauver ; c’est ainsi qu’elle va découvrir son terrible secret…

Les chapitres alternent la narration du point de vue de Grace et du point de vue de Sam et indiquent également la température extérieure, ce qui a son importance car Sam menace à tout moment de se transformer ! C’est donc plutôt intéressant d’avoir le point de vue des deux personnages, de savoir quellesquestions ils se posent et de connaître leurs sentiments respectifs. Toutefois, j’ai trouvé que le livre manquait un petit peu d’action et, malgré le titre, le roman ne m’a pas fait frissonner. Pour autant, on ne peut pas dire que ce fut une lecture déplaisante, mais après L’épée mortelle et L’embrasement, on ne peut pas dire qu’elle m’ait plus passionné que ça. Peut-être ne l’ai-je pas lu au bon moment mais en tout cas je n’ai pas été pleinement convaincue par l’histoire de Grace et de Sam le loup-garou qui manque à mon goût un peu de piment.

Le deuxième tome s’intitulera Fièvre (Linger) et même si la date de sortie n’est pas encore prévue, il est d’ores et déjà annoncé prochainement chez Black Moon (la sortie V.O. est prévue pour juillet 2010).

Hachette, Black Moon, avril 2010

Suzanne Collins – Hunger Games, tome 2 : L’embrasement

L'embrasement - Hunger games - Suzanne CollinsAttention cette lecture est hautement addictive. Une fois commencé, il vous sera impossible de refermer ce livre avant la dernière page.

Si j’étais sceptique avant la lecture du premier tome, je suis maintenant totalement conquise par la série de Suzanne Collins. C’est cruel et totalement écœurant mais quelle intensité, pas une seconde de répit ne nous est offerte et si la fin du premier tome n’était pas vraiment une surprise, je ne me serais jamais doutée de ce qu’il allait arriver dans celui-ci.

On pouvait penser que Katniss serait tranquille après être sortie des Hunger Games, haha, quels idiots nous sommes d’avoir cru que le Capitole lui ficherait la paix ! C’est le président Snow en personne qui vient la menacer si elle ne se montre pas plus docile lors de la tournée qui doit être effectuée par les derniers vainqueurs des Hunger Games. Elle n’a donc d’autre solution que de se soumettre à la volonté du Capitole, en espérant que ses efforts seront suffisants pour protéger ses proches…

Je ne vous en dis pas plus, ça serait dommage de ne pas découvrir toute l’intrigue par vous-même comme ce fut mon cas, c’est ainsi qu’on y prend le plus de plaisir. J’admets qu’il faut avoir un léger côté masochiste et le cœur bien accroché quand même !

Je suis vraiment impatiente de lire le troisième tome, Mocking Jay, tout en la redoutant car je ressors à chaque fois épuisée de ma lecture tant Suzanne Collins joue avec nos nerfs. Une lecture hautement conseillée donc !

J’oubliais… I’m Team Peeta ! ;)

Pocket jeunesse, mai 2010