Arthur Schnitzler – Mademoiselle Else

Mademoiselle ElseElse, fille d’un avocat viennois, passe ses vacances dans une station thermale italienne. Elle reçoit alors une missive de sa mère dans laquelle cette dernière lui demande d’aller trouver Dorsday, qui séjourne au même endroit, dans le but de lui demander de bien vouloir leur prêter de l’argent. En effet, son père a contracté une dette importante au jeu et sera bientôt arrêté s’il ne peut rembourser la somme dûe.

Lorsque la jeune fille trouve enfin le courage d’aller lui demander cette faveur, Dorsday consent à prêter cet argent à sa famille mais en échange, Else devra accepter de se montrer nue devant lui.

La nouvelle est construite comme un monologue silencieux, on suit ainsi toutes les pensées d’Else. Partagée entre le désir de sauver son père et celui de conserver son intégrité morale, elle ne sait quelle décision prendre. En suivant les errances du personnage, le lecteur réfléchit lui aussi à la question tout en voyant se dessiner la voie qu’Else va choisir et dont, impuissant, il ne pourra la détourner. A lire.

Livre de poche, avril 1993 (Première parution en 1924)

  1. No trackbacks yet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :