Archive pour 3 décembre 2010

Diane Setterfield – Le treizième conte

Le treizième conteVida Winter est un écrivain très renommé de Grande-Bretagne. Cependant, elle n’a jamais révélé quoi que ce soit sur son intimité, inventant à chaque fois une histoire différente lorsque les journalistes venaient l’interroger. Alors que sa santé se détériore ne laissant aucun doute sur sa mort imminente, elle souhaite finalement raconter sa véritable histoire.

Margaret Lea est passionnée de littérature et travaille au sein de la librairie familiale, tenue par son père. C’est à elle que Vida Winter choisit de révéler ses secrets, elle l’invite à se rendre chez elle le temps d’écrire sa biographie. Margaret hésite cependant car elle craint que la vieille dame débordante d’imagination ne raconte une fois de plus que des mensonges. C’est finalement après avoir lu une ancienne version d’un livre de Miss Winter, intitulé Les Treize contes de la métamorphose et du désespoir, et découvert que son père possède l’unique version intitulée ainsi qu’elle se décide à accepter la proposition, intriguée par le fait que le recueil ne contient que douze contes…

Tout d’abord j’ai beaucoup aimé l’ambiance général du roman, je trouve qu’il y a toujours une atmosphère particulière qui se dégage des romans britanniques et celui-ci ne déroge pas à la règle. Quant au scénario, je ne m’attendais pas du tout à ça, je suis allée de surprise en surprise, dans le bon sens du terme ! On ne s’ennuie à aucun moment ; l’histoire de la famille Angelfield ne manque pas de rebondissements et en même temps on découvre petit à petit le lien qui pourrait rapprocher l’écrivain de sa biographe. Diane Setterfield a su créer une intrigue formidable. Je vous le conseille vivement, il est passionnant !

Cette lecture a fait l’objet d’une LC avec Cécile, allez voir si nos avis convergent !

Pocket, mars 2008