Bernard Quiriny – Contes carnivores

Contes carnivoresUn botaniste amoureux de sa plante carnivore. Un curé qui se dédouble dans différents corps. Des Indiens d’Amazonie qu’aucun linguiste ne comprend. Un homme qui a le don d’entendre tout ce qui se dit de lui. Voilà quelques exemples des quatorze nouvelles qui constituent ce recueil.

Bernard Quiriny s’inscrit dans la tradition de la nouvelle fantastique avec beaucoup de réussite et surtout en l’adaptant à notre époque. Chaque nouvelle est originale et nous mène, non sans quelque angoisse, sur des sentiers que l’on aurait jamais imaginé. J’ai notamment beaucoup apprécié, Pierre Gould, personnage récurent, tour à tour leader d’une société secrète d’esthètes fascinés par les marées noires, collectionneur d’œuvres imaginaires mais également écrivain, et que j’ai trouvé très « drôle ».

Une lecture agréable qui m’a donné envie de découvrir le roman de Bernard Quiriny, Les assoiffées, paru en août dernier.

Points, septembre 2010

  1. No trackbacks yet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :