Archive pour 11 janvier 2011

Mathieu Gaborit – Bohème

Après la révolution industrielle, l’Europe a été submergée par une substance étrange et dangereuse, l’écryme. Reliées par un fragile réseau de traverses d’acier, seules quelques cités gouvernées par l’aristocratie capitaliste émergent dans cette mer corrosive. Mais sous le joug de la Propagande, la révolte gronde… Quand un dirigeable porteur d’une précieuse cargaison clandestine s’échoue dans l’écryme, c’est Louise Kechelev, avocate-duelliste et fille de révolutionnaires praguois, qui est chargée de récupérer la cargaison. Dans la même zone, un régiment de hussards en mission de reconnaissance a été décimé par une mystérieuse crise de folie. Seul survivant, le commandant Léon Radurin doit fuir les foudres de la Propagande. Pour Louise et Léon, c’est le début d’un voyage sans retour aux confins des traverses, où se murmure le nom d’une cité perdue : Bohème.

C’est avec un sentiment mitigé que j’ai refermé ce livre. Au début, j’ai été séduite par l’univers imaginé par Mathieu Gaborit et son côté steampunk, j’ai aussi tout de suite été intriguée par l’écryme, et j’ai apprécié le personnage de Louise. En revanche, je n’ai pas réussi à vraiment accrocher à l’histoire. L’auteur a beaucoup d’imagination, le récit n’est pas ennuyeux, mais je me suis demandé tout du long où il voulait en venir et la fin ne m’a pas époustouflée. Dommage car les idées sont bonnes, c’est plutôt la forme qui m’a lassée.

Folio SF, juin 2010