Archive pour 14 juin 2011

Gyles Brandreth – Oscar Wilde et le cadavre souriant

Oscar Wilde et le cadavre souriantEn 1883, Sarah Bernhardt et Edmond La Grange dominent le théâtre mondial. Déterminé à faire fructifier sa renommée naissante après sa triomphale tournée américaine, le jeune Oscar Wilde se rapproche de ces deux monstres sacrés. Installé à Paris, il travaille avec La Grange à une nouvelle traduction d’Hamlet qui promet de faire des étincelles. Mais pour l’heure, elle fait surtout des victimes… La compagnie La Grange est frappée par une série de disparitions mystérieuses, et Oscar Wilde est bien décidé à en trouver le responsable.

J’avais adoré les deux premiers opus mettant en scène Oscar Wilde dans son rôle de détective dans le Londres du dix-neuvième siècle et je me faisais une joie de retrouver le personnage. Je dois cependant avouer que la première partie du livre m’a moyennement plu, en plus de ne pas retrouver l’ambiance qui m’avait tant plu dans les deux autres romans, l’intrigue met du temps à se déclencher. C’est seulement à partir du moment où l’action prend place à Paris que j’ai repris gout à ma lecture. J’ai aimé le fait que l’intrigue se déroule dans le milieu du théâtre ; ma rencontre avec Sarah Bernhardt, et l’atmosphère de ce Paris fin-de-siècle m’ont totalement fascinée !

Précisons aussi que cet épisode se passe avant les deux autres tomes et que l’on assiste à la rencontre d’Osacr Wilde avec Robert Sherard, qui devient son meilleur ami et son biographe, narrateur des trois volumes sous la plume de Gyles Brandreth, ce qui ne manque pas d’intérêt.

Une lecture un peu en demi-teinte mais qui se rattrape dans la deuxième moitié du livre (ce qui est beaucoup mieux que l’inverse vous en conviendrez). Je le conseille si vous avez aimé les deux autres car même si je le trouve un peu moins bien il est tout à fait recommandable une fois que l’intrigue est vraiment en place !

10×18, février 2011 pour la version poche

Voir aussi :