Archive pour 10 juillet 2011

Deborah Harkness – Le livre perdu des sortilèges

Deborah Harkness - Le livre perdu des sortilegesDiana Bishop est une sorcière qui renie ses pouvoirs depuis que ses parents, deux sorciers extrêmement puissants ont été assassinés lors d’un voyage au Nigéria. C’est donc sans l’aide d’aucune magie qu’elle est devenue historienne et a obtenu son poste de professeur à Oxford. Afin de préparer son discours d’introduction pour un prochain séminaire sur l’alchimie, elle passe la plupart de ses journées à étudier les vieux manuscrits à la bibliothèque, en se tenant le plus loin possible de toute créature surnaturelle, sorcières y compris.

Pourtant, depuis qu’elle a consulté l’Ashmole 782, on dirait bien que ces créatures affluent à l’université. Comble du comble, pour une fois qu’elle utilise ses pouvoirs dans le but d’attraper un livre hors de portée sur une étagère, elle est repérée par Matthew Clairmont, une créature avec laquelle les sorcières ne se mêlent habituellement pas : un vampire.

Ses journées à la bibliothèque sont de moins en moins tranquilles, elle se sent observée, épiée, harcelée par un monde avec lequel elle ne veut rien avoir à faire. Que cherchent-ils tous et en quoi cela la concerne-t-il ?

Sorcières, vampires, bibliothèque et vieux manuscrits, cela s’annonçait bien, j’ai accroché dès les premières lignes ! Même si au début je n’ai pas compris pourquoi Diana rejette ses pouvoirs – bah oui, ça doit être cool de pouvoir utiliser la magie non ? – je me suis très vite attachée à ce personnage qui est loin d’être bête et qui veut surtout qu’on lui fiche la paix. Pourtant, je suis rapidement tombée sous le charme de Matthew, d’une part parce que je lui ai prêté d’emblée un physique à tomber par terre, mais aussi parce que je le range dans la catégorie des vampires qui ont la classe, il est amateur de vin, il conduit une vieille Jaguar, il a un caractère autoritaire et est extrêmement cultivé, bref, impossible de lui dire non !

C’est une histoire vraiment dense, qui nous fait voyager, avec plusieurs intrigues qui se recoupent, de nombreux personnages plus intéressants les uns que les autres et si le premier quart du livre a surtout pour vocation de décrire l’ambiance et les personnages, la suite est bourrée de rebondissements et ne nous laisse pas souffler une seconde !

Par contre, il y a tout de même un petit truc qui m’a énervée tout au long du bouquin et qui ne se pose bien évidemment jamais dans les livres en VO, le vouvoiement entre les deux personnages principaux qui rendent certains passages ridicules.

Ceci mis à part, j’ai passé un très bon moment avec ce livre et j’ai hâte de lire la suite (prévue en 2012 en VO si je ne m’abuse) qui devrait se révéler assez différente de ce premier tome compte tenu de la façon dont il se termine ! Une très bonne découverte !

Orbit, mai 2011

D’autres avis chez Cécile, Syl.