Archive pour 11 juillet 2011

Gunnar Staalesen – Le roman de Bergen : 1900 – L’aube (tome 1)

Gunnar Staalesen - Le roman de Bergen - 1900 L'aube - tome 1Nous sommes le 1er juillet 1900 à Bergen, petite ville industrielle de Norvège. Alors que la ville est encore endormie après les festivités du passage au XXe siècle, on frappe à la porte de l’inspecteur Christian Moland : le consul Frimann a été assassiné pendant la nuit.

Les enquêteurs mettent immédiatement tout en œuvre pour trouver le coupable, la famille ainsi que les invités de la réception costumée à laquelle le consul a assisté la veille sont interrogés et l’on découvre que la femme qui l’accompagnait n’était pas son épouse mais une jeune femme du nom de Maren Kristine Pedersen, couturière employée chez Brekke & Fils.

Très vite les soupçons se portent sur l’entourage de Mlle Pedersen et après quelques jours d’investigation, un coupable est appréhendé. Pourtant, Moland a l’impression que l’affaire n’est pas résolue… De plus, il a bien du mal à oublier la jeune femme en question.

Voici un début de saga très réussi. Tout d’abord, il y a l’intrigue policière qui nous tient en haleine, les soupçons se portent sur plusieurs personnes mais on a du mal à deviner qui est le coupable, pas plus que les motivations qui ont pu pousser à ce crime. Il y a beaucoup de personnages – d’ailleurs je ne vous cache pas que j’étais un peu perdue au début car j’avais du mal à retenir les noms ! – issus de milieux différents, ce qui renforce la complexité de l’intrigue. Mais au-delà de ça, j’ai eu également le plaisir de découvrir l’atmosphère et les mœurs du début du XXe siècle dans un pays que je connais mal, la Norvège. Je me suis donc renseignée un peu sur la ville de Bergen qui possède une histoire vraiment très riche et je ne m’étonne pas du tout que l’auteur ait consacré une telle saga à sa ville natale !

Ce premier tome se termine sur une scène absolument apocalyptique qui laisse présager de nombreux rebondissements. J’ai bien évidemment déjà commandé le tome suivant et je l’attends avec impatience !

Points, mai 2011