Jennifer D. Richard – Bleu poussière ou la véritable histoire de Kaël Tallas

Jennifer D. Richard - Bleu poussièreEn rentrant de sa soirée d’anniversaire, Ladislas Barran découvre avec effarement que sa famille n’habite plus dans l’appartement qu’ils occupaient depuis 35 ans. Pire, il ne reconnait plus personne dans l’immeuble ! En ressortant de la tour Lumière, il se rend compte que la ville qu’il a toujours connu n’est plus tout à fait la même ; les passants sont souriants, tout est d’une propreté immaculée et le poste de police où il se rend pour tenter d’éclaircir cette affaire d’appartement a été renommée « antenne-contrôle de l’Avancée sociale » ; tout cela est bien étrange.

Lorsqu’il fini par comprendre que, dans ce monde, il est connu comme Kaël Tallas, un personnage hautement influent, il décide de jouer le jeu et endosse l’identité de ce personnage en espérant découvrir comment il a pu atterrir ici…

Si l’histoire et les réflexions qu’elle a entraîné m’ont plu, je n’ai en revanche pas trop aimé le style, par moment un peu trop familier à mon goût. Malgré ce point négatif, j’ai vraiment aimé être plongée dans les aventures de Ladislas/Kaël, rechercher avec lui son identité et tenter de découvrir les agissements de celui dont il a endossé le rôle. Au fil du livre, on se demande si finalement il n’aurait pas inventé sa vie d’avant et s’il n’a pas toujours été Kaël Tallas, on doute avec lui. Ce monde où tout est hyper contrôlé est vraiment flippant, se sentir surveillé à chaque instant, devoir afficher un bonheur constant de peur d’être envoyé en cellule du rêve. Bien entendu, un monde où il n’y aurait plus de crimes semble idéal mais on se demande où est la liberté individuelle dans tout ça et si les gens sont aussi heureux qu’ils en ont l’air.

Une lecture qui fait réfléchir.

Pocket, mai 2010

Ce livre a été lu dans le cadre du challenge « Un mot, des titres » organisé par Calypso chez qui vous retrouverez le récapitulatif de tous les billets.

Si vous souhaitez vous inscrire pour la prochaine session, ça se passe chez Calypso – Aperto libro. Le prochain mot qui a été tiré au sort est « soleil » et les billets seront publiés le 1er septembre prochain !

Publicités
    • calypso
    • 18 juillet 2011

    Si le style t’a déplu, il pourrait en être de même pour moi…
    Merci en tout cas d’avoir participé à cette première session.

    • Merci à toi d’organiser ce challenge, je trouve le principe très sympa !

  1. La couverture est dd’Enki Bilal non ?
    Sinon ça ressemble un peu à 1984 ton histoire non `?

    • La couverture est bien d’Enki Bilal.
      Le monde dans lequel le roman se déroule fait penser à 90% des romans d’anticipations… Mais la trame n’a absolument rien à voir avec 1984.

  2. Oui c’est vrai que toutes ces histoires se ressemblent finalement…

    • Oui on nous dépeint un monde où il ne semble plus y avoir aucun problème et finalement c’est hyper flippant.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :