Shane Stevens – Au-delà du mal

Shane Stevens - Au-delà du malSara Bishop a été violée par Caryl Chessman, violeur en série qui finira par écoper de la peine de mort alors qu’il n’a jamais tué personne. De ce viol est né Thomas Bishop qui sera placé en institut psychiatrique après avoir assassiné sa mère.

Quinze ans plus tard, la presse s’empare de l’affaire Chessman et Thomas découvre la vérité sur sa naissance. C’est à ce moment qu’échafaude un plan on ne peut plus astucieux pour s’évader.

Commence alors un périple meurtrier particulièrement atroce à travers les États-Unis. Car Thomas Bishop n’est pas aussi fou qu’on l’a cru jusqu’à maintenant et c’est avec beaucoup d’intelligence et d’ingéniosité qu’il réussi à échapper à la police en changeant d’identité aux moments opportuns.

Ce résumé ne révèle qu’une infime partie du scénario imaginé par Shane Stevens qui se révèle au fil de la lecture de plus en plus complexe, notamment par le nombre de personnages qui composent le récit. Car ce n’est pas seulement le tueur que nous suivons dans ce roman mais aussi les policiers qui le traquent, les journalistes toujours à l’affut pour décrocher un bon scoop, sans parler des malheureuses victimes…

J’ai bien aimé dans l’ensemble même si j’ai trouvé quelques passages un peu longuets. Certaines descriptions sont particulièrement écœurantes, je conseillerais donc aux âmes sensibles de s’abstenir, mais si vous aimez le genre, n’hésitez pas !

Pocket, février 2011

  1. Etant dans une période plutôt gentillette, je vais m’abstenir !

  2. Et il y a un gentil dans l’histoire ?

    • Oui y’a des gentils, mais y’a quand même plus de pourris de manière globale ! lol

  3. J’ai bien aimé mais pas adoré. Je déplore le trop important nombre d’intrigues et de personnages, qui lassent et ennuient le lecteur (moi, du moins). Le style est également un peu froid, surtout au bout de tant de centaines de pages. Cela reste agréable à lire et parfois prenant, mais avec du recul, je le trouve quand même un peu surestimé.

  4. J’ai beaucoup aimé ce thriller. Le style ne m’a pas gênée, ni le nombre de personnages. J’ai trouvé ce roman bien pensé, et le fait qu’il soit difficile à trouver aux Etats-Unis a peut-être rajouté un peu de piment à ma lecture…;) Par contre, c’est vrai que c’est parfois trash !

  1. No trackbacks yet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :