Fabrice Colin/Mathieu Gaborit – Confessions d’un automate mangeur d’opium

Confessions d'un automate mangeur d'opiumMargo est une jeune comédienne qui triomphe à l’affiche de Roméo et Juliette en cette année 1899. Lorsqu’elle apprend le décès de sa meilleure amie dans des circonstances pour le moins étranges – elle est tombée d’un aérocab conduit par un automate – elle n’hésite pas une seconde avant de se lancer à la recherche de la vérité. Aidée par son frère, Théo, psychiatre à la clinique Sainte-Anne, elle va tenter de retrouver ce mystérieux automate qui semble receler la clé de l’énigme.

Quel plaisir d’évoluer dans ce Paris du XIXème siècle où toute l’industrie repose sur l’utilisation de l’Éther. Les deux auteurs ont chacun un style que j’apprécie et ce roman écrit à quatre mains est une réussite totale sur ce point. Quant à l’intrigue, elle m’a tout à fait séduite également ; la personnalité des deux personnages principaux n’y est d’ailleurs pas étrangère. Outre l’ambiance steampunk, le côté hôpital psychiatrique m’a bien plu aussi, ça m’a rappelé un jeu PC que j’avais adoré, Sanitarium.

Une formidable uchronie steampunk. Ne vous laissez surtout pas décourager par son immonde couverture, ce roman vaut vraiment le coup !

Le Serpent à plumes, mai 2003

  1. Je ne la trouve pas immonde, la couverture, moi ;) Et bon, comme je l’ai reçu dans un swap, je le lirai certainement bientôt!

    • Moi je trouve ça franchement moche ! Enfin ce que je voulais surtout dire c’est que ça n’attire pas l’œil de prime abord alors que c’est un vrai petit bijoux qui se cache derrière !

      Bonne lecture Karine :)

  1. No trackbacks yet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :