Archive pour 26 septembre 2011

David Foenkinos – La délicatesse

David Foenkinos - La délicatesse« François pensa : si elle commande un déca, je me lève et je m’en vais. C’est la boisson la moins conviviale qui soit. Un thé, ce n’est guère mieux. On sent qu’on va passer des dimanches après-midi à regarder la télévision. Ou pire : chez les beaux-parents. Finalement, il se dit qu’un jus, ça serait bien. Oui, un jus, c’est sympathique. C’est convivial et pas agressif. On sent la fille douce et équilibrée. Mais quel jus ? Mieux vaut esquiver les grands classiques : évitons la pomme ou l’orange, trop vu. Il faut être un tout petit peu original, sans être toutefois excentrique. La papaye ou la goyave, ça fait peur. Le jus d’abricot, c’est parfait. Si elle choisit ça, je l’épouse…

– Je vais prendre un jus… Un jus d’abricot, je crois, répondit Nathalie.

Il la regarda comme si elle était une effraction de la réalité. »

Le premier mot qui me vient à l’esprit pour vous parler de ce livre c’est « bof ».

Le livre se lit facilement car le style est agréable, notamment dans la première partie, avec de l’humour, et des mots bien choisis. C’est plutôt la suite qui m’a déçue, la personnalité de Nathalie, son attitude envers les autres, et même sa « rencontre » avec Markus… La palme revient tout à de même à Charles, le patron de Nathalie, qui est tellement ridicule que ça en devient pénible. Et au final, je dois dire que je n’ai pas trouvé que c’était une belle histoire mais plutôt une histoire tout à fait banale ; je n’ai pas été émue, je n’ai pas ri, rien…

Je m’attendais à quelque chose de plus original de la part de David Foenkinos, c’est donc déçue que je ressors de cette lecture.

Folio, janvier 2011