Stephen Baxter – Les enfants de la destinée

Coalescence

Stephen Baxter - CoalescenceIl y a presque un an, je vous parlais de Coalescence et de mon envie de lire la suite de la série. Si j’ai commandé les deux volumes suivants dans la foulée, ce n’est que maintenant que je les lis, et je dois dire que je regrette un petit peu d’avoir attendu aussi longtemps !

Tout d’abord parce que je ne me souvenais pas bien des noms des personnages et que, même si ce n’est pas décisif pour comprendre le deuxième tome, je sentais bien que le nom de Michael Poole aurait dû me dire quelque chose !

Pour ceux et celles qui voudraient se rafraîchir la mémoire, mon avis sur le premier tome se trouve ici : Stephen Baxter – Coalescence.

Pour les autres, je vous parle de la suite !

Pocket, février 2009

Exultant

Stephen Baxter - ExultantCe deuxième tome n’a pas grand chose à voir avec le premier. Tout d’abord, parce qu’il se passe vingt-cinq mille ans après, ce n’est donc pas du tout le même univers que l’on retrouve.

Ici, les humains ont colonisé l’espace et mènent une lutte sans merci contre les Xeelees.

Un gigantesque programme de sélection, grâce aux meilleurs gènes des officiers de la Coalition, a été mis en place afin d’obtenir une forme supérieure d’être humain : l’enfant soldat. C’est le cas de Pirius, entraîné pour se battre et mourir au combat. Pourtant, en effectuant un bond dans le temps, il échappe de justesse à une mort certaine. Dans cette nouvelle société qui n’admet pas que l’on sorte du rang, Pirius est considéré comme un traître, tout comme le Pirius du passé dans lequel il est retourné, un Pirius qui a deux ans de moins et qui n’a encore jamais piloté de vaisseau…

Incontestablement différent du premier mais je l’ai quasiment autant aimé. Il y a pas mal d’action et on ne cesse de se demander, d’une part, comment les humains en sont arrivés là, d’autre part, s’il est possible de gagner la guerre contre les Xeelees. Cette fois, contrairement à Coalescence, c’est un roman de pure science-fiction avec ses vaisseaux et ses voyages dans l’espace dans le temps. Je dois préciser qu’une des choses qui m’a interpellée a été la rencontre entre le Pirius de 17 ans et celui de 19, je me demande bien quel effet cela pourrait faire !

Pocket, octobre 2009

Transcendance

Stephen Baxter - TranscendanceCe troisième tome est, disons-le tout de suite, celui qui m’a posé le plus de problème.

Nous sommes en 2047, le réchauffement climatique a eu des répercussions catastrophiques sur la faune et la flore et la Terre n’a plus grand chose à voir avec celle que l’on connaît aujourd’hui.

D’un côté, nous avons Michael Poole qui a perdu son épouse il y a dix-sept ans, mais dont il a sans cesse des visions.

De l’autre, Alia, une post-humaine née sur un vaisseau baptisé le Nord, dont on ne sait finalement pas grand chose au début du livre.

Je m’attendais à comprendre enfin quelle influence Michael Poole avait pu avoir sur le futur puisque dans le volume précédent on le décrit comme quelqu’un qui a joué un rôle décisif dans l’histoire de l’univers. Pourtant, dans la première moitié du livre, j’ai eu l’impression que l’histoire n’avançait pas. On passe plus de temps à parler de ses problèmes relationnels avec ses proches qu’autre chose, cela manquait d’action…

D’autre part, ce n’est qu’après avoir lu une centaine de pages que j’ai compris à quelle période se situait l’histoire d’Alia. Est-ce que je n’ai pas été attentive au cours de ma lecture ou est-ce que ce n’est pas précisé ? Je n’en sais rien, toujours est-il que cela ne m’a pas aidé à rentrer dans l’histoire.

Heureusement, les choses s’améliorent dans la deuxième moitié du livre, l’avenir de l’univers est de nouveau au centre de l’intrigue et j’ai eu les réponses à mes questions, ouf !

Au final, j’ai apprécié ce dernier volume mais moins que les deux premiers qui m’ont semblé beaucoup plus rythmés.

Je conseille malgré ce petit bémol la l’ensemble de la trilogie qui est d’une excellente qualité.

Pocket, mars 2010

Publicités
  1. Je n’ai jamais lu de SF à part Dune. Je note, on ne sait jamais. J’en ai noté un ce matin de ce genre.

    • Je serais curieuse de savoir ce que tu en penses.
      Tu avais aimé Dune ? Je ne suis pas trop fan personnellement.

  2. Oui, mais lorsque je l’ai lu, j’étais trop jeune, pas assez mature, et je suis sûre d’être passée à côté de l’histoire.

  3. Hum, moi qui ne suis pas fan de la SF j’avoue que même la couv ne em donne pas envie, même si tes premiers commentaires sont, il est vrai, assez tentants…

  1. 27 février 2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :