Archive pour 1 novembre 2011

Stephanie Perkins – Lola and the Boy Next Door

Stephanie Perkins - Lola and the Boy Next DoorLola Nolan est une jeune fille de 16 ans qui se passionne pour la création de vêtements, chaque jour elle adopte un style, un costume différent et c’est ainsi qu’elle se sent bien dans sa peau. Elle a d’ailleurs deux papas adorables qui, malgré leur caractère ultra-protecteur, ont fini par accepter sa relation avec Max, un jeune homme de 22 ans qui joue dans un groupe de rock.

Le roman débute alors que la famille Bell revient s’installer dans la maison voisine après plusieurs années d’absence. Lola va devoir supporter le retour de Miss Perfection alias Calliope Bell et surtout celui de son frère jumeaux, Cricket, son amour d’enfance qui lui a brisé le cœur.

J’avais adoré Anna and the French Kiss, j’étais donc extrêmement curieuse de découvrir Lola and the Boy Next Door !

J’ai adoré Lola, ses costumes plus formidable les uns que les autres où tout est étudié jusqu’au bout des ongles, ses deux papas (surtout celui qui fait des gâteaux !), sa meilleure amie Lindsey (et leurs déguisements à Halloween). J’ai aimé le fait que Lola n’ait pas une personnalité rebelle malgré son look et qu’elle nous montre qu’il ne faut pas juger les gens uniquement sur leur apparence.

J’ai détesté Calliope, la fille trop parfaite, égoïste et ce qu’elle a fait à Lola par la passé.

J’ai aimé Cricket, malgré son prénom ridicule, malgré le fait qu’il nous laisse sans nouvelle pendant des semaines (oui parfois je m’implique un peu trop dans mes lectures) ; j’ai aimé ses inventions et j’ai partagé son désarroi lorsqu’il découvre l’existence de Max.

Parlons-en d’ailleurs de celui-là. Le type rockeur tatoué plus âgé aurait pu me séduire si j’avais été à la place de Lola et pourtant je ne lui ai trouvé aucun charisme.

Tout cela pour dire que j’ai vraiment beaucoup aimé la façon dont l’auteur décrit les personnages.

En revanche, même si ça m’a fait plaisir de retrouver Anna et St-Clair, je trouve qu’ils n’apportent rien à l’histoire, c’est un peu dommage, peut-être que leurs apparitions auraient pu être mieux exploitées ?

Mais pour être honnête, ce qui m’a manqué dans ce livre par rapport à Anna and the French Kiss, c’était l’ambiance de Paris (ça aurait pu être une autre ville hein, juste que ça apportait quelque chose en plus) et le côté je-me-retrouve-toute-seule-à-l’étranger qui m’avait vraiment séduite. D’un autre côté, si l’auteur nous avait resservi exactement le même schéma, je n’aurais pas été contente non plus donc c’est un mal pour un bien.

Malgré ces quelques petits bémols, j’ai passé un très bon moment avec ce roman tendre et romantique à souhait et j’attends avec impatience le prochain livre de Stephanie Perkins qui s’intitulera Isla and the Happily Ever After et qui est prévu pour l’automne 2012.

Dutton, septembre 2011

Voir aussi : Stephanie Perkins – Anna and the French Kiss

D’autres avis chez Cécile, Karine