Archive pour 29 novembre 2011

Catherine Dufour – L’accroissement mathématique du plaisir

Catherine Dufour - L'accroissement mathématique du plaisirL’accroissement mathématique du plaisir est un recueil d’une vingtaine de nouvelles.

Ce qui est le plus marquant dans celui-ci, outre la qualité des nouvelles, c’est la capacité de Catherine Dufour à écrire à chaque nouvelle dans un style différent, voire parfois à imiter celui d’autres écrivains – et pas des moindres, Bukowski ou Poe, pour ne citer qu’eux – c’est à se demander si l’auteure n’aurait pas plusieurs personnalités !

Il y a quelques nouvelles qui m’ont particulièrement interpellée :

Une Troll d’histoire est à mourir de rire et la seule du recueil qui se classe dans le registre de la fantasy, rappelant un peu la trilogie en quatre volumes Quand les Dieux buvaient.

Le Cygne de Bukowski m’a surprise, sans doute parce que c’était la première fois que je découvrais Catherine Dufour dans ce registre et que le texte est en partie autobiographique. Il nous montre une facette différente de l’auteure et nous prouve une fois de plus qu’elle est capable de s’approprier n’importe quel univers.

Côté SF, La liste des souffrances autorisées, situé dans un monde futuriste où le virtuel et le réel s’entrechoquent, est un texte absolument génial et carrément flippant quand on y réfléchit. J’ai bien aimé, au passage, le clin d’œil à Bret Easton Ellis.

Il faut également que je vous parle de L’immaculée conception, Grand Prix de l’Imaginaire en 2008, qui raconte l’histoire de Claude, une jeune femme de 30 ans, vierge, sans aucun intérêt, sans aucune passion, qui se retrouve mystérieusement enceinte et de la façon dont elle va gérer cette grossesse non désirée. Je suis partagée entre l’admiration et le dégoût mais c’est à mon avis ce qui fait la réussite de la nouvelle.

J’ai eu plus d’affinités avec certaines nouvelles qu’avec d’autres mais je ne peux que vous recommander l’ouvrage, il y en a pour tous les goûts.

Folio, septembre 2011