A paraître en février 2012

Lauren Strasnick – La toute première fois

Lauren Strasnick - La toute première foisDepuis la mort de sa mère, Holly cherche à ressentir quelque chose, n’importe quoi. Quand elle rencontre Paul, un garçon qu’elle trouve trop beau pour elle, elle pense à une aventure d’un soir. Mais Paul veut la revoir, et Holly accepte. Seulement voilà, Paul n’est pas libre. Il y a Saskia, la fille parfaite, aérienne et délicate, vers qui Paul ne cesse de revenir. Sans comprendre pourquoi, Holly accepte la situation, car elle se sent enfin vivante à nouveau. Les choses se compliquent lorsqu’elle se rapproche de Saskia, et découvre qu’elle n’a pas envie de lui faire du mal… Mais il est trop tard pour sortir indemne de ce dernier été avant l’âge adulte.

Albin Michel, Wiz, 1 février 2012

Jennifer Brown – Hate List

Jennifer Brown - Hate ListLorsque Valérie franchit le seuil du lycée, elle sait que rien ne sera plus jamais pareil. Cinq mois plus tôt, Nick, son petit ami, a ouvert le feu dans la cafétéria de l’école, tuant une dizaine d’élèves avant de se suicider. Des élèves agaçants, pénibles et arrogants qui figuraient sur la liste que Valérie et Nick ont tenue pour se défouler. Pourquoi ce qui n’était qu’un jeu est devenu un drame ? Comment va-t-on accueillir son retour au lycée ? Est-elle aussi coupable que Nick ?

Albin Michel, Wiz, 1 février 2012

Susanna Clarke – Les dames de Grâce Adieu

Par l’auteur de Jonathan Strange & Mr Norrell

Susanna Clarke - Les dames de Grâce AdieuEn Grande-Bretagne, ne vous laissez pas prendre au charme paisible des paysages et des villages. Un pont ancien ou une trouée dans un bosquet peuvent être autant de passages pour l’Autre Pays, où vivent les fées. De nombreux mortels s’y sont égarés, parfois sans espoir de retour. À cheval entre notre monde et l’Autre Pays vivent les magiciens. Et les magiciennes. Car si les femmes furent durant longtemps interdites d’exercice de la magie, elles n’en étaient pas moins puissantes… Malicieuses, cachottières et impertinentes sous leur apparente modestie, elles s’opposent à la magie masculine qui, comme celle de Jonathan Strange & Mr Norrell, combine l’arrogance à la violence. Elles créent sous la surface du réel des ondes d’émotions, troublent délicatement l’ordre des choses, modifient imperceptiblement le sens commun. Elles entretiennent avec les fées de ces liens qui unissent les faibles face aux puissants, à cette exception près que les fées sont des sottes et les magiciennes outrageusement intelligentes. Les dames de Grâce Adieu sont trois. Sommées d’être de parfaites gourdes dans un univers d’hommes qui n’attend d’elles qu’obéissance et humilité, elles explorent avec délices les maléfices interdits qui leur permettront de protéger leur relative liberté en commettant un crime parfaitement raisonnable. Leur consœur, dans un autre lieu et un autre temps, use de toute sa ruse pour soumettre un garçon-fée et se débarrasser ainsi des soupçons d’un mari malcommode. Et quand le duc de Wellington entre dans l’Autre Pays pour récupérer son cheval, est-ce à une fée ou à une magicienne qu’il doit se confronter ? Les ruses de la gardienne de Marie Stuart, enfermée dans un château par ordre d’Élisabeth Ire, sont-elles réellement celles d’une humaine ? Quant à Mrs Mabb, une fée puissante qui aime trop les beaux militaires, surtout s’ils sont fiancés à une autre, elle se heurtera à la joyeuse, et très efficace, cruauté de sa rivale.

Robert Laffont, 2 février 2012

Adam Langer – Les voleurs de Manhattan

adam-langer-les-voleurs-de-manhattanJusqu’où un jeune auteur ira-t-il pour être publié ? Fatigué d’être le laissé pour compte des soirées littéraires new-yorkaises, rêvant de la rencontre qui lancerait enfin sa carrière, Ian Minot est prêt à renoncer à tous ses principes. « Pour publier, il faut d’abord être connu » lui annonce Roth, ex-éditeur désabusé qui l’entraîne dans une arnaque littéraire de haute volée. A quatre mains, ils deviennent les auteurs d’une pseudo autobiographie où il est question de bibliothèque incendiée, de voleurs de manuscrits rares et de l’unique exemplaire du Dit-du Genji. Mais jamais Ian n’aurait pu imaginer que s’approprier ce récit l’entraînerait dans un monde où faux-semblants et vrais voyous feraient de lui un héros de série noire.

Gallmeister, 2 février 2012

Paolo Bacigalupi – La fille automate

Paolo Bacigalupi - La fille automateFin du XXIe siècle, après le grand krach énergétique, la calorie est devenue l’unité la plus recherchée. Anderson Lake travaille en Thaïlande pour AgriGen, une multinationale agroalimentaire. Sa couverture de gérant d’usine lui permet de passer au peigne fin les marchés des rues de Bangkok à la recherche de denrées que l’on croit disparues. Là, il rencontre Emiko.
Emiko est la Fille automate, une belle et étrange créature abandonnée. Emiko n’est pas humaine, elle fait partie du Nouveau Peuple, c’est un être artificiel élevé en crèche et programmé pour satisfaire les caprices décadents d’un homme d’affaires de Kyoto.
Considérés comme des êtres sans âme par certains, comme des démons par d’autres, les automates sont des esclaves, des soldats et des jouets pour les plus riches dans ce futur proche et effrayant où les sociétés de calories dirigent le monde. L’ère du pétrole est passée, et les effets secondaires des pestes génétiquement modifiées ravagent la terre.
Qu’arrive-t-il quand les calories deviennent monnaie ? Quand le bioterrorisme devient un outil de profit pour les entreprises ? Quand les dérives génétiques dudit bioterrorisme forcent l’humanité à basculer dans l’évolution posthumaine ?

Au Diable Vauvert, 9 février 2012

Anna Sheehan – Belle de Glace

Anna Sheehan - Belle de GlaceEndormie depuis plus de 60 ans, Rosalinda Fitzroy est réveillée par le baiser du Prince Charmant. Une vraie Belle au bois dormant… Enfin pas tout à fait. Elle ne s’est piqué le doigt à aucune épine. Bren, le garçon qui l’a tirée de son sommeil artificiel, pourrait être son petit-fils. Et surtout, le temps ne s’est pas suspendu autour d’elle. Tout a changé. Ses parents sont morts. Des épidémies ont décimé les trois quarts de l’humanité. Comment apprendre à vivre dans ce monde nouveau et menaçant lorsque le danger vous guette à chaque coin de rue et que vous n’en connaissez plus aucune règle ?

Hachette, Black Moon, 15 février 2012

Karen Marie Moning – Fièvre d’ombres

Karen Marie Moning - Fièvre d'ombresVoir mon avis sur le livre : Karen Marie Moning – Shadowfever

MacKayla Lane était juste une enfant lorsque sa sœur Alina et elle furent abandonnées pour être adoptées et bannies de l’Irlande à jamais. Vingt ans plus tard, Alina est morte et Mac est retournée dans le pays qui les a expulsées afin de chasser le meurtrier de sa sœur. Mais après la découverte qu’elle descend d’une ancienne lignée de Sidhe-seers, un héritage étant à la fois un don et une malédiction, Mac est plongée dans une histoire secrète : un ancien conflit entre humains et immortels qui vivent secrètement parmi nous depuis des milliers d’années. Ce qui suit est une série atroce d’évènements aux conséquences dévastatrices, et maintenant Mac lutte pour faire face au chagrin tout en continuant sa mission afin d’acquérir et contrôler le Sinsar Dubh, le livre des sombres magies interdites écrit par le mythique roi Unseelie qui contient le pouvoir de créer et détruire les mondes. Lors d’une bataille épique entre humains et Faes, le chasseur est devenu le pourchassé lorsque le Sinsar Dubh s’en prend à Mac et commence à creuser un sentier mortel à travers ceux qu’elle aime. Vers qui peut-elle se tourner? En qui peut-elle avoir confiance? Qui est la femme qui hante ses rêves? Et plus important, qui est Mac et quel est le destin qu’elle a entrevue dans un ancien jeu de tarot au motifs pourpres et noirs ? De la luxueuse terrasse de l’appartement du haut seigneur, aux profondeurs sordides d’une boite de nuit unseelie, du lit érotique de son amant, au terrifiant lit du roi Unseelie. Les voyage de Mac vont l’obliger à faire face à la vérité de son exil, et faire un choix qui va enfin sauver le monde … ou le détruire.

J’ai lu, 15 février 2012

Fabrice Colin – Blue Jay Way

Fabrice Colin - Blue Jay WayJulien, jeune Franco-Américain féru de littérature contemporaine, a perdu son père le 11 septembre 2001 dans l’avion qui s’est écrasé sur le Pentagone. Désireuse de lui faire oublier ce drame, la célèbre romancière Carolyn Gerritsen, qui l’a pris en amitié, lui propose d’aller vivre à Los Angeles chez son ex-mari producteur, afin qu’il officie en tant que précepteur auprès de leur fils Ryan. À Blue Jay Way, villa somptueuse dominant la ville, Julien est confronté aux frasques du maître des lieux, Larry Gordon, et à une jeunesse dorée hollywoodienne qui a fait de son désœuvrement un art de vivre : un monde où tous les désirs sont assouvis, où l’alcool, les drogues et les parties déjantées constituent de solides remparts contre l’ennui. Peu à peu, Julien se laisse séduire par ce mode de vie délétère et finit par nouer une relation amoureuse avec Ashley, la jeune épouse de Larry (et belle-mère de Ryan). Lorsque la jeune femme disparaît mystérieusement, il doit tout faire pour dissimuler leur liaison sous peine de devenir le principal suspect. Ce n’est que le début d’un terrible cauchemar : très vite, les morts violentes se succèdent, mensonges, trahisons et manipulations deviennent la norme, et la paranoïa apparaît comme le dernier refuge contre un réel insupportable. Julien doit savoir, pourtant, il n’a plus le choix : il fait partie de l’histoire.

Sonatine, 16 février 2012

Publicités
  1. Vivement la sortie de Fièvre que je le relise en français ! ;-)

  2. Je veux la Hate List et… omondieu le Fièvre d’ombres !!!!!!! :)

  3. Bien tenté par le nouveau Clarke mais ce serait déjà bien de lire son 1er, acheté pourtant à sa sortie !
    Tentée aussi par La fille automate !
    Et puis KMM bien sur… obligée… la seule série que je rachète en VF après l’avoir lu en VO tellement c’est bien !

    • Moi le Clarke j’ai réussi à le lire au bout de la deuxième fois mais je pense qu’une relecture ne serait pas de trop (j’ai voulu le ramener de France pendant les vacances mais je ne l’ai pas trouvé dans mes cartons…).

      Je suis très intriguée par La fille automate, je me demande ce que ça donne !

      Je vais aussi le relire en français ! Surtout que j’étais tellement pressée de savoir la fin lors de ma première lecture que j’ai besoin de le savourer une nouvelle fois ! ;)

  4. Exactement !! Tellement pressée de connaitre le fin mot de l’histoire, j’en ai peut-être pas profité comme il faut !

  5. Ouh, je note le livre de Clarke :) J’ai tellement aimé Jonathan Strange & Mr Norrell !
    Par contre, je ne suis pas fan qu’ils aient repris le même concept couverture :/

    • J’ai été assez surprise en voyant la couverture, je ne trouve pas ça terrible non plus.

  6. Mmmmh le premier me tente bien! Et bon Barrrroooooooooons!!!!!

  7. Il y en a un qui me donne la fièvre !!!

  8. un programme intéressant pour albin michel!

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :