Jonathan Franzen – Les corrections

Jonathan Franzen - Les correctionsLes corrections raconte l’histoire d’une famille américaine, les Lambert. Le père retraité depuis quelques années a la maladie de Parkinson, il reste la plupart du temps assis dans son fauteuil alors que son épouse, Enid, fait de son mieux pour supporter ses sautes d’humeur. Son obsession est de réunir une dernière fois toute la famille pour Noël dans leur maison familiale à Saint Jude, ce qui n’est visiblement pas au goût de leurs trois enfants.

Gary, l’aîné, vit à Philadelphie avec son épouse et leurs enfants, homme d’affaires plutôt brillant, il semble depuis quelques temps déprimé et a une fâcheuse tendance à flirter avec la bouteille dès qu’il en a l’occasion. Le suivant, Chip, prof à l’université jusqu’à ce qu’il se fasse renvoyer pour avoir couché avec une étudiante tente de trouver une nouvelle voie tout en empruntant de l’argent à sa petit sœur, Denise. Cette dernière est le chef d’un restaurant de Philadelphie où elle rencontre beaucoup de succès ce qui n’est pas le cas dans sa vie privée.

Les différentes parties du roman se concentrent chacune sur l’un des cinq personnages principaux de la famille Lambert et ses relations avec les autres dans le contexte socio-économique difficile des années 1990.

Je vous avoue que j’ai eu un peu de mal avec cette lecture. Les personnages sont trop caricaturaux pour en faire une histoire crédible et aucun n’a réussi à se gagner ma sympathie. Du coup, j’ai eu un petit peu de mal à m’intéresser à leur vie, si ce n’est le personnage de Gary qui est celui qui m’a le plus intriguée dans sa relation avec sa femme notamment. Mais globalement, même si je comprends ce sur quoi l’auteur a voulu mettre le doigt, je n’en ai pas apprécié la forme.

Pas forcément mauvais mais pas un livre pour moi, sans doute.

Points, novembre 2011

  1. Tu as un bon rythme de lecture !
    Je ne vais pas le noter Adalana.

  2. En effet je me suis plutôt ennuyée aussi… Alors que « Freedom », du même auteur, m’avait subjuguée quelques mois plus tôt !

    • J’ai lu Freedom après pour ma part, et j’ai beaucoup aimé aussi. Heureusement que je ne me suis pas arrêtée sur ma première impression !

  1. No trackbacks yet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :