日本料理 : cuisine japonaise

Le voici, le voilà, mon article tant attendu sur les bons petits plats du Japon !

Il ne s’agit pas ici de vous faire une liste de tout ce qui existe, je vais juste vous parler de quelques plats que j’aime et qui j’espère, vous feront envie !

En France, on connaît surtout les 寿司 (sushi), mets à base de poisson cru, ainsi que les 焼鳥 (yakitori).

Il faut savoir, pour les premiers, qu’ici ils sont faits avec des poissons et des crustacés beaucoup plus variés, on trouve par exemple de l’oursin, de la coquille saint-jacques… Je ne vous cache pas que la plupart du temps, on ne sait même pas de quel poisson il s’agit !

Pour les seconds, c’est pareil, il y a toutes sortes de brochettes différentes dont certaines sont assez surprenantes quand on ne s’y attends pas : cartilages, peau de poulet, abats…

Yakitori

Mais mon objectif aujourd’hui est surtout de vous parler de plats qui sont moins connu en occident et qui sont pourtant délicieux !

Rāmen ラーメン

Ce plat – que tous les fans de Naruto doivent connaître ! – est en fait un plat d’origine chinoise. Il s’agit d’un plat de nouilles dans un bouillon à base de poisson ou de viande souvent assaisonné au miso ou à la sauce soja (dans la plupart des restaurants on peut choisir son assaisonnement). Chaque restaurant a sa recette de bouillon ; selon l’endroit où vous le mangez, vous serez donc amenés à trouver des goûts différents !

Rāmen

On peut également ajouter au rāmen un certain nombres d’ingrédients : chāshū (tranche de porc), oignons, nori (feuille d’algues), pousses de soja, ou encore le fameux naruto-maki (rouleau de pâte de poisson) !

Rāmen

Onigiri おにぎり

Ce sont des boulettes de riz avec une garniture à l’intérieur (la plupart du temps) et souvent enroulées d’une feuille de nori.

Il y a plein de garnitures différentes – saumon, thon, umeboshi (prune salée), algue, viande… De quoi satisfaire tous les goûts !

C’est un plat idéal à emmener en pique-nique ou pour manger sur le pouce !

Onigiri maison

Kara-age から揚げ

Pas la peine que je me lance dans des explications compliquées, ce sont tout simplement des beignets de poulet ! A la fois tendres et croustillants, on en trouve souvent dans les bentō (plateau repas) avec du riz et une petite salade. C’est délicieux !

Kara-age maison

Zarusoba ざる蕎麦

Les soba sont des nouilles de sarrasin. Dans ce plat, on les mange froides et on les trempe dans une sauce que l’on peut agrémenter d’oignons et de riz soufflé pour ceux qui veulent !

C’est un plat hyper rafraichissant, idéal en été ! Ça se marie très bien avec un tempura (beignet) de crevette, comme sur la photo ci-dessous.

Zarusoba

Takoyaki たこ焼き

Ce sont des boulettes de pâte fourrées au poulpe et cuites dans un moule spécial. On en mange souvent lors des matsuri (festival) où de nombreux stands en vendent. Ça reste assez facile à manger en marchant dans la rue même si c’est souvent brûlant !

Takoyaki en train de cuire !

Okonomiyaki お好み焼き

Last but not least, voici mon plat japonnais préféré, l’okonomiyaki !

Pour la petite histoire, c’est « l’omelette » que mangeait le petit garçon prénommé Benjamin dans la série animée Embrasse-moi, Lucille (ou Lucille, amour, et rock’n’roll). Vous vous souvenez ?

Il s’agit en fait d’une sorte de galette. La pâte a un peu la consistance d’une pâte à crêpes dans laquelle on ajoute du chou  émincé ; ensuite, on y met un peu les ingrédients que l’on veut ! Viande, fruits de mer, fromage, kimchi (chou mariné et épicé coréen), les variantes sont multiples et il y en a vraiment pour tous les goûts.

Okonomiyaki avant cuisson

En plus d’être délicieux, c’est un plat qui est très convivial puisque dans les restaurants chacun prépare son okonomiyaki sur la plaque chauffante située au milieu de la table. Il y a d’ailleurs plusieurs façon de faire selon la région où on se trouve, celle d’Hiroshima est très réputée et se cuit tout à fait différemment de celle que je vous montre ci-dessous.

Une fois cuite, on l’assaisonne en général avec une sauce spéciale, de l’aonori (algues en poudre), de la mayonnaise (oui je sais, c’est pas très japonais, mais ils en mettent dans beaucoup de choses, en particulier sur les pizzas, sacrilège !) et du katsuobushi (bonite séchée) ; mais vous n’êtes pas obligés de mettre tout ça, c’est comme vous voulez !

Okonomiyaki

Ce n’est qu’un tout petit aperçu de ce qu’on peut manger au Japon, je referai sans doute un autre article plus tard avec d’autres plats !

J’espère que tout ceci vous a mis en appétit ! N’hésitez pas à m’écrire en commentaire ce qui vous fait envie, si je connais la recette, je vous en ferai part dans un prochain article !

Publicités
  1. humm… tu me fais saliver de bon matin alors que je n’en suis qu’à mon thé et cake ! J’adore les ramens !! A Paris je me régale mais à Toulouse il n’y en a pas pour le moment dans les resto…enfin, je ne perds pas espoir, ça fait un an que je tanne mon resto jap préféré et ils sont en phase de test pour des ramen… ça devait être au menu en janvier c’est finalement repoussé… j’espère qu’ils attendront pas cet été pour les proposer !! ;o))
    Merci pour ce billet très tentant !!

    • Oui, c’est super bon les rāmen et ça cale bien quand on a très faim, en général, j’ai du mal à tout finir d’ailleurs ^^
      De rien pour le billet, depuis le temps que je l’avais promis !

  2. De la peau de poulet ?
    Ne crois pas, Chère Adalana, que je n’ai retenu que cela !!! Mais ta brochette de peau ne me fait guère envie !
    Par contre… je serais curieuse de boire les bouillons de pâtes, de manger ta galette (ne me redemande pas les noms !!!), et les beignets de poulet. Nous voyageons avec ce billet !
    Merci et oui, je voudrais bien des recettes faciles à faire.
    Super !!!

    • Moi non plus je n’aime pas les brochettes de peau, je te rassure !
      Les recettes japonaises sont assez faciles à réaliser en général, le plus dur sera peut-être, en France, de trouver certains ingrédients. On en reparle bientôt ! :)

  3. … j’ai super faim !! :)

  4. J’ai de la chance, j’habite une grande ville où la majorité des plats sont proposés (avec peu de variations parfois, au niveau des ramen par exemple). Par contre, je ne connais pas les kara-age ni les zarusoba. OOooh, les okonomiyaki, miam miam
    Moi, j’veux TOUTES les recettes :D (silteplaiiiit)

    • Tu as de la chance en effet !
      Je vais faire mon possible pour les recettes ^^

  5. Moi la recette qui me tente le plus est celle des Onigiri ! Mais j’adoooore ce billet ! :) Ca fait du bien de voyager, merci mameselle ! :)
    Sinon je n’aime pas le poisson (et fruits de mer), ça limite :D
    Mais les Onigiri et les poulets panés, miam miam miam miam miam !!! :D

    • Effectivement, ça peut constituer un obstacle quand on aborde la cuisine japonaise, mais on va te trouver des plats sans poissons ni crustacés, ne t’inquiète pas !

  6. Je suis DINGUE de la gastronomie japonaise !

  7. Merci pour cet article, Adalana, il me rappelle des souvenirs même si je ne mange pas de tout dans la cuisine japonaise. Les prunes salées, j’adore, mais il paraît qu’il ne faut pas en manger plus de deux par jour. As-tu déjà goût le nattô ? C’est un peu puant (un peu… beaucoup !) mais ça se mange (le matin, au petit-déj’, ah ah ah !). Je vais rajouter le lien de ton article sur la page consacrée au challenge.

    • Noooooon, pas le nattō ! Ça, vraiment, je ne peux pas… J’ai goûté, je déteste, fin de l’aventure :D
      Je ne mange pas de tout non plus, mais il y a tout de même de quoi faire !
      Merci pour ton commentaire Catherine !

  8. Des choses à tester mais je ne suis pas très attirée par cette cuisine à vraie dire…

    • Tu essayeras, peut-être que tu trouveras des goûts qui te plairont ^^

  9. Oooh!! Trop chouette ce billet!!
    Tout a l’air si appétissant :)))
    J’en veux!

    Merci de nous faire partager tout ça! ;)

  10. Attention, com méga long :D
    Déjà merci de partager ça avec nous, c’est super intéressant !
    J’ai mangé la semaine dernière au japonais (le « vrai ») avec mon papa, il a pris des ramen, mais en fait j’en ai jamais mangé comme ça !
    J’adooore les onigiri, je t’avais dit je crois que j’avais découvert récemment. Bon par contre à la prune, c’était trop salé au milieu pour moi ! J’essaierai d’en faire un de ces 4, je me suis même acheté le moule !
    Je connais pas les kara age, ça a l’air bien bon.
    Les soba, je trouve ça génial, c’est le seul pays que je connaisse qui utilise comme en Bretagne le sarrasin… Par contre froides, j’y aurais jamais pensé ! A tester aussi.
    Et les okonomiyaki, comme toi c’est sans doute ce que je préfère ! J’ai découvert grâce à une copine qui vient de Hiroshima… et j’en mange quand je peux dans le quartier japonais de Paris, mais ils ne sont pas pareils, ils sont comme celui que tu as en photo. Par contre, tu sais ce que c’est ces petites feuilles roses qui bougent toutes seules sur le plat ? Ca me perturbe à chaque fois !
    J’ai hâte de voir la suite ! Bonne soirée Adalana (quoique je ne sais jamais quelle heure il est chez toi… :D)

    • Contente que ça te plaise :)
      Les « petites feuilles roses qui bougent toutes seules sur le plat » c’est du katsuobushi, c’est à dire de la bonite (un poisson de la famille des thons) séchée et rapée, ça bouge en réaction à la chaleur. On en met aussi sur les takoyaki ou sur les yakisoba/yakiudon.

  1. 2 septembre 2012

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :