Archive pour 16 mars 2012

Bulbul Sharma – La colère des aubergines

Bulbul Sharma - La colère des auberginesVoici un petit recueil de nouvelles pas banal du tout puisqu’en plus de nous éclairer sur les mœurs et le culture indienne, il nous livre plusieurs recettes de cuisine fort appétissantes. Dès l’avant-propos de l’auteur, le ton est donné et déjà l’odeur des épices nous chatouille les narines.

Si la cuisine joue un rôle important dans ces douze nouvelles, on se rend également compte à quel point la notion de famille est primordiale dans cette société et on voit bien que même au sein de celle-ci, les rôles sont très hiérarchisés : les hommes ont tous les droits, ils sont les chefs de famille, après seulement viennent les femmes, avec là aussi un ordre de priorité selon leur rôle au sein de la famille. L’ensemble est raconté avec humour, mais je n’ai tout de même pas pu m’empêcher de tiquer à la lecture de certains passages.

Les femmes doivent toujours manger à la cuisine, après les hommes, disait son père. Gopal comprenait maintenant pourquoi. Comme elles sont laides quand elles mâchonnent comme des vaches, avec leurs dents toutes tachées de mangeaille, pensait-il avec irritation.

On y constate aussi que la plupart des mariages sont arrangés par les parents en fonction de nombreux critères incluant les caractéristiques des époux mais aussi le rang social de leur famille. Ce n’est certes pas le seul pays du monde dans lequel les mariages arrangés sont monnaie courante mais cela m’a semblé ici vraiment très stricte.

En tout cas, j’ai pris plaisir à lire ce petit recueil de nouvelles, pas seulement parce que je suis gourmande mais aussi parce qu’elles sont bien écrites et dépaysantes. Il m’a aussi donné envie d’en apprendre plus sur l’Inde et sur son système de castes qui est évoqué à plusieurs reprises. D’ailleurs, si vous avez des suggestions de titres, n’hésitez pas !

Un livre que j’ai repéré chez Céline et qui s’inscrit à merveille dans le challenge des livres gourmands de Syl. !

Philippe Picquier, octobre 2002