Archive pour 22 mars 2012

KAWAKAMI Hiromi – Manazuru

Le mari de Kei, Rei Yanagimoto, a disparu il y a environ douze ans. Du jour au lendemain, il est parti et n’a plus donné de nouvelles. Depuis son départ, elle vit avec sa mère et sa fille. Après avoir vu le nom de Manazuru écrit dans le journal de Rei, elle décide de s’y rendre pour essayer de retrouver sa trace.

Avec ce roman, il m’est arrivé un truc qui m’arrive rarement, je me suis ennuyée. La plupart du temps, quand je n’aime pas un roman, c’est parce que je le trouve mal écrit, ou que le scénario est bancal, mais c’est rarement parce que je m’ennuie ! Je n’en suis pas revenue tout au long de ma lecture, il ne se passe absolument rien ! Je tournais les pages, attendant le déclic qui me ferait m’intéresser à la vie de ces personnages, et non, rien n’y a fait. Je n’ai pas du tout été sensible à l’écriture ni à la vie quotidienne de ces trois femmes.

C’est très dommage car c’est le premier livre de Hiromi Kawakami que je lis, et bien que j’ai lu beaucoup d’éloges à propos de son roman Les années douces, je ne suis pas sûre d’avoir envie de retenter l’expérience de sitôt.

Philippe Picquier, février 2012