Eric-Emmanuel Schmitt – Petits crimes conjugaux

Eric-Emmanuel Schmitt - Petits crimes conjugauxA la suite d’un accident, Gilles est devenu amnésique. Après quelques jours à l’hôpital, il est de retour chez lui avec son épouse Lisa dont il n’a aucun souvenir, dans un décor qui ne lui rappelle strictement rien. S’engage alors un savoureux dialogue entre Lisa et Gilles dans lequel ce dernier tente de se remémorer sa vie avant son accident et la relation qu’il entretenait avec sa femme. Plus ils discutent, plus Gilles à l’impression que Lisa lui cache quelque chose…

J’ai trouvé le thème très intéressant et le texte agréable à lire. Cela m’a d’ailleurs réconciliée avec Eric-Emmanuel Schmitt dont j’avais lu un roman qui ne m’avait pas plu, j’ai bien fait de passer outre ma mauvaise expérience.

J’ai aimé la façon dont la situation évolue entre les deux personnages qui cherchent à reconstruire leur couple et les révélations faites au fil du texte ; l’histoire prend un tournant auquel je ne m’étais pas du tout attendue !

Cette pièce, jouée à partir de septembre 2003 par Bernard Giraudeau et Charlotte Rampling au théâtre Édouard VII, a rencontré un vif succès. J’aurais beaucoup aimé voir cette prestation !

Je vous laisse avec un petit extrait des interrogations de Gilles au début de la pièce.

J’ai perdu la mémoire. Cette mémoire-là. La mémoire de moi. En revanche, je me rappelle toujours mes déclinaisons latines, mes tables de multiplication, mes conjugaisons russes, mon alphabet grec. Je me les récite. Ça me rassure. Le reste va me revenir. Comment pourrait-on posséder parfaitement sa table de multiplication par huit – la plus difficile, tout le monde est d’accord – et oublier qui l’on est ?

Publicités
  1. C’est un auteur que j’aime beaucoup lire. Je suis curieuse de découvrir cette pièce !

    • J’espère qu’elle te plaira. Tu as des livres à me conseiller en particulier ?

  2. J’ai lu beaucoup de ses romans mais une seule de ses pièces. Il faut vraiment que je me lance dans son théâtre.

    • Je dois avouer qu’avant de chercher des titres pour le challenge de Bladelor, je ne savais même pas qu’il avait écrit autant de pièces de théâtre !

  3. je crois que je l’ai lue… je suis comme toi, j’aime certaines oeuvres de Schmitt, j’en adore d’autres et pour quelques-unes, c’est l’aversion totale.

    • Je vais retenter l’expérience tout de même, on ne sait jamais !

  4. Je garde un souvenir mitigé de ma seule lecture de lui… S’ils avaient mis la photo de Bernard Giraudeau à la place de celle de Schmitt par contre, je suis sure que ça m’aurait motivée pour le lire… :o)

    • Il ne faut peut-être pas rester sur cette impression alors, moi j’ai eu une bonne surprise !
      Et oui, pour la photo, je suis d’accord ;-)

  5. C’est loin d’être la meilleure de ses pièces. Pour voir l’étendue totale du talent de Schmitt, il faut lire Le Visiteur. C’est un bijou ! Cela dit, celle-ci est très bien aussi (bien qu’un peu inégale parfois).

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :