Archive pour 18 avril 2012

Ian McEwan – Expiation

Ian McEwan - ExpiationÉté 1935 en Angleterre. Briony Tallis a 13 ans et rêve de devenir écrivain. En vue du retour de son frère Léon pour les vacances, elle écrit une pièce de théâtre intitulée Les tribulations d’Arabella. Un jour, alors qu’elle essaye désespérément de monter la pièce à l’aide de ses cousins et de sa cousine, elle est témoin, depuis la fenêtre de la nursery, d’un moment de tension sexuelle entre sa sœur Cécilia et Robbie Turner, le fils d’une domestique de la famille Tallis ; incapable, à son âge, de comprendre le jeu de la séduction, son témoignage entraînera plus tard des conséquences désastreuses.

La première partie – d’une longueur d’environ 250 pages, soit presque la moitié du roman – ne m’a pas passionnée ; j’attendais avec pas mal d’impatience l’élément déclencheur de la fameuse tragédie annoncée dans le résumé du livre.

La suite du roman m’a beaucoup plus intéressée et je dois dire que j’ai été très surprise par la quatrième et dernière partie du roman, racontée du point de vue de Briony. Je dois reconnaître que le procédé narratif m’a beaucoup plu.

Malgré tout, j’ai été un peu déçue par cette lecture dont j’attendais beaucoup. Le dénouement n’a pas rattrapé mon ennui du début et je n’ai pas du tout aimé le personnage de Briony ce qui m’a pas mal dérangée dans ma lecture. C’est à la fois une belle histoire et un énorme gâchis et mes sentiments restent partagés entre ces deux aspects. Le style, quant à lui, est très agréable à lire, rien à dire de ce côté-là, c’est uniquement l’histoire qui m’a déroutée ; ça fait une semaine que je l’ai terminé et je ne sais toujours pas quoi en penser !

Un avis mitigé donc, à vous de vous faire le vôtre !

Une adaptation ciné, dont la version française s’intitule Reviens-moi, a vu le jour en 2008 sous la direction de Joe Wright avec, dans les rôles principaux, Keira Knightley, James McAvoy et Saoirse Ronan. Malgré les notes relativement moyennes qu’il a reçu, je me laisserai peut-être tenter un de ces jours.

Folio, février 2005