Le mardi sur son 31 #3

En ce moment, je suis en train de lire Catch 22 de Joseph Heller. Ce roman est considéré comme un des meilleurs romans américains de l’après-guerre. Il se démarque notamment par son côté absurde qui me rappelle Kafka, en plus drôle. La phrase que j’ai choisie n’est pas forcément amusante, surtout hors contexte, mais cependant assez significative de l’état d’esprit général.

Et quand Yossarian tentait de rappeler aux gens qu’il y avait la guerre, on s’éloignait de lui et on le prenait pour un cinglé.

Publicités
  1. Moi je trouve que c’est une jolie phrase.

    • C’est vrai, j’ai longtemps hésité avec un dialogue qui se situe à la même page et qui montre mieux la notion d’absurde, mais celle-ci me plaisait aussi !

  2. Oui, c’est une chouette phrase. Mais je ne connais pas du tout ce roman et cet auteur ! Merci pour la découverte et bonne semaine.

    • Contente de te l’avoir fait découvrir !
      Bonne semaine également :)

    • sophievicim
    • 26 avril 2012

    Moi aussi j’aime bien cette phrase.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :