Archive pour 24 mai 2012

Jonathan Coe – Testament à l’anglaise

Jonathan Coe - Testament à l'anglaiseLe prologue – assez long puisqu’il fait dans les 80 pages – nous présente la famille Winshaw, dont la plupart des membres se sont brillamment illustrés dans les affaires ou la politique. Ils sont tous réunis à l’occasion de l’anniversaire d’un membre de la famille, mais cette célébration se voit entachée par un fâcheux incident.

Quelques années plus tard, l’écrivain Michael Owen est chargé par Tabitha, enfermée depuis longtemps en raison de sa folie, de rédiger une biographie de cette célèbre famille, mais plus il s’enfonce dans le passé des Winshaw, plus certaines choses lui semblent obscures…

C’est un roman génial dont j’ai savouré chaque moment. Jonathan Coe allie satyre politique et roman policier et maîtrise parfaitement les deux aspects. J’ai aimé la construction du récit qui alterne l’histoire de Michael Owen et des portraits de chaque membre de cette sinistre famille. Je n’arrive pas à savoir lequel d’entre eux est le plus détestable mais j’ai trouvé particulièrement réussi le chapitre sur Dorothy et sur la façon dont elle s’est enrichi en mettant au point des techniques d’élevage absolument atroces. Le roman se termine dans un registre qui a plus à voir avec le thriller, avec un petit clin d’œil à Agatha Christie qui n’a pas été pour me déplaire.

C’est ma deuxième lecture de Jonathan Coe, après La pluie, avant qu’elle tombe, et c’est de nouveau un coup de cœur ! Je ne peux que vous recommander cet auteur, en ce qui me concerne je vais m’empresser de me procurer ses autres romans !

Folio, août 1997