Allen Ginsberg – Howl

Allen Ginsberg - HowlAprès ma lecture commune de Sur la route de Jack Kerouac avec Touloulou, j’ai eu envie de découvrir un autre des fondateurs de la Beat Generation, Allen Ginsberg, un personnage qui est d’ailleurs présent dans le roman suscité.

Le présent ouvrage comprend le célèbre poème Howl et une dizaine d’autres plus courts.

Écrit en 1955, Howl est un poème long (une douzaine de pages), dense et complexe dans lequel Allen Ginsberg décrit son expérience personnelle et ses observations du monde qui l’entoure, notamment le mal-être général dans l’Amérique de l’après-guerre. Dans la troisième partie, Ginsberg s’adresse directement à Carl Solomon – à qui le poème est dédié – écrivain américain qu’il a rencontré lors d’un bref séjour en hôpital psychiatrique. On y trouve également de nombreuses références à ses amis, Jack Kerouac, Lucien Carr, William Burroughs, Neal Cassady, etc.

Les poèmes suivants ne sont pas moins intéressants que Howl et méritent tout autant l’attention du lecteur. On y retrouve plus ou moins les mêmes thèmes et ce sentiment de révolte et d’incompréhension de la société. J’ai particulièrement aimé le poème America dans lequel il dialogue avec l’Amérique, ou encore A Supermarket in California, dans lequel il imagine une rencontre avec le poète Walt Whitman, un de ses idoles, au milieu des rayons d’un supermarché. En tout cas, j’ai été très agréablement surprise par l’écriture de Ginsberg et je vais surement me pencher très bientôt sur d’autres textes.

J’ai apprécié cette édition bilingue qui m’a permis de savourer le texte en version originale tout en pouvant me référer à la traduction en français pour bien comprendre certaines subtilités. Si vous lisez couramment l’anglais, je ne peux que vous conseiller le texte dans sa version originale que je trouve beaucoup plus agréable à l’oreille.

Si vous êtes intéressés par la Beat Generation, je vous conseille vivement ces poèmes superbement écrits, toutefois, si vous n’êtes pas familiers avec le mouvement et ses auteurs, vous risquez de passer à côté de pas mal de références ; je suis certaine d’en avoir raté d’ailleurs et je pense qu’à chaque relecture je découvrirai des choses qui m’avait échappées lors des premières lectures !

Christian Bourgeois, janvier 2005

Pour la petite histoire, il faut savoir que lors de sa parution, le recueil fit l’objet d’un long procès après avoir été taxé d’obscène, notamment – mais pas que – en raison de ses propos homosexuels. Ces faits ont été portés à l’écran par Rob Epstein et Jeffrey Friedman en 2010 dans un film intitulé Howl dans lequel James Franco joue le rôle de Ginsberg. Un film à rajouter à ma liste de films à voir !

Publicités
  1. Hou ça m’intéresse car on parle beaucoup plus de Kerouac que de ses contemporains ! J’ai lu Ginsberg il y a longtemps, à redécouvrir donc et j’ai noté le film ! Merci…

    • Je ne sais pas ce que vaut le film mais ça a l’air intéressant !

      • C’est toujours bon à prendre pour se replonger dans le contexte de l’époque !^^ Je vais le chercher en DVD…

    • arieste
    • 4 juin 2012

    Je lu quelques poèmes de ce recueil mais pas l’ensemble il faudrait que je me replonge dedans :)

  2. Ah oui, je risque donc d’en manquer un gros bout. Ces auteurs commencent tout juste à m’attirer, en fait.

  3. Bon, peut-être un jour alors ? je ne suis pas super motivée mais j’ai sûrement tort.

    • Si tu n’es pas motivée, tu risques de ne pas aimer donc, mieux vaut ne pas le lire, ou en tout cas pas tout de suite !

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :