L’okonomiyaki : recette japonaise

Suite à une discussion avec mes copines Touloulou et Syl., j’ai décidé de vous donner la recette de mon plat préféré japonais à ce jour : l’okonomiyaki.

Ingrédients de base :

  • 75g de farine
  • 1 œuf
  • 75ml d’eau
  • 1/4 c.c de dashi
  • 60g de yamaimo ou nagaimo (igname japonais ou chinois)*
  • 100g de chou coupé en lamelles

* en dehors du Japon, vous risquez d’avoir du mal à trouver cet ingrédient, dans ce cas, mieux vaut acheter directement de la farine pour okonomiyaki qui contient déjà cet ingrédient qui est en fait le liant qui donne sa consistance à la pâte. Dans le cas où vous utilisez cette farine, la quantité à utiliser pour une okonomiyaki sera indiquée sur la paquet car cela dépend des marques. Vous pourrez la trouver dans les épiceries japonaises ou sur les sites de vente en ligne.

Ingrédients pour la garniture :

Ce que vous aimez ! C’est dans cet aspect que ce plat peut se comparer à la pizza ou à la crêpe, on y met les ingrédients de son choix. Je vais tout de même vous donnez quelques exemples de ce que l’on trouve le plus souvent : poitrine de porc, crevettes, fruits de mer, poulet, kimchi, poireau, fromage, etc., vous pouvez ne choisir qu’un ou deux ingrédients ou en mettre plein, vous pouvez en faire un plat végétarien en y mettant seulement des légumes. Bref, c’est vraiment comme voulez !

Préparation :

Rien de sorcier dans cette préparation, il vous suffit de mélanger les ingrédients ci-dessus dans un saladier jusqu’à obtenir une pâte homogène.

Versez ensuite le contenu du saladier sur une plaque ou dans une poêle bien huilée. Une fois que le dessous est bien cuit, retournez-là. On attend que cela prenne une couleur bien dorée pour servir.

Avant de servir :

Une fois que votre okonomiyaki est bien cuite, il y a quelques condiments à ajouter dessus pour lui donner son aspect final :

  • de la sauce chuuno
  • de la mayonnaise
  • de l’ao nori (algue en poudre)
  • du katsuobushi (bonite séchée)

Une fois encore, vous n’être pas obligés de tout mettre. C’est ce qu’on met traditionnellement mais si quelque chose ne vous plaît pas, n’en mettez pas, ça sera bon aussi !

A noter :

Il existe un nombre infini de recettes pour ce plat selon les régions du Japon mais aussi selon les goûts de chacun. La recette d’Hiroshima, par exemple, ajoute des nouilles et se cuit un peu différemment, je ne l’ai pas encore testée mais lorsque ce sera le cas je pourrai vous en reparler.  Tout cela pour dire que c’est un plat qui peut plaire à beaucoup de monde, n’hésitez pas à essayer et revenez me dire ce que vous en avez pensé !

Et si vous avez des questions sur la recette et ses ingrédients, n’hésitez pas à me les poser, mon article manque peut-être de précisions.

PS : C’est la recette pour 1 okonomiyaki soit pour 1 personne.

Publicités
  1. Oh, super ! Je la mets aussi dans le challenge Dragon 2012 !
    Passe un bel été ! (pas trop chaud au Japon ?).

    • Merci Catherine ! :)
      Pour l’instant, il fait moins chaud que l’année dernière à la même date, mais on est quand même pas loin des 30° en journée.

  2. miam miam miam !! Je tenterais peut-être, si je trouve la fameuse farine… en même temps, quand on n’a jamais gouté un plat, c’est super dur de le reproduire je trouve… du coup, j’ai toujours peur de rater !

    • C’est vrai que du coup, on ne peut pas comparer, mais ce n’est pas une recette très compliquée, je ne pense pas qu’on puisse la rater et se retrouver avec un goût bizarre !

      • Oui alors… on voit que tu n’étais pas présente à ma soirée « test de desserts chinois pour un anniversaire » !!! Il devait y avoir une espèce de soupe froide qui a fini en gelée tellement prise que tu pouvais retourner le bol sans que ça tombe… gros gros fou rire !! ;o)) Pourtant, c’était pas compliqué non plus ! ;o)

      • Mdr ! Au temps pour moi, je ne savais pas que tu cuisinais avec les pieds ;o)

  3. Super ! Merci !
    Je pourrais refaire en trouvant les ingrédients dans les épiceries du quartier jap’, mais ça enlèverait la magie d’en manger quand je vais chez Aki… J’essaierai quand même je pense !

    • De rien. Dans le quartier d’Opéra tu vas trouver les ingrédients, c’est sûr, j’en avais déjà fait quand j’habitais à Paris. Ce que je reproche au restaurant Aki, c’est qu’ils te les servent toutes prêtes, moi ce que j’aime bien c’est la faire cuire moi-même comme on le fait ici dans les restaurants, ça donne en plus un côté très convivial !

  4. Adalana… je découvre un truc (en plus de ce plat) ! Chloé de Fb c’est notre Touloulou ! Seigneur… je ne le savais pas !!! Je vais essayer un jour de le faire. Donc ce plat est pour une seule personne ! faut que l’appétit suive ! Merci beaucoup, lien pris !

    • J’ai donné les quantités pour une personne, comme ça, vous pouvez tester des garnitures différentes !

  5. A Tours c’est très difficile de trouver des produits « exotiques ». Rien que mon épice « sumac » j’ai dû la commander sur internet. Mais je vais garder cette recette au chaud en attendant de trouver les bons ingrédients :)

    • Je sais que c’est souvent compliqué de trouver les bons ingrédients. Je pense que tu dois pouvoir commander la farine spéciale sur internet, je crois que j’avais cherché il y a longtemps.

  1. 2 septembre 2012

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :