Archive pour 10 juillet 2012

Le mardi sur son 31 #10

Cette semaine, ma phrase choisie à la page 31 est issue du roman Pour la plus grande gloire de Dieu de Morgan Sportès.

Qui était ce vil jésuite, ce fils d’apothicaire d’on ne sait quel bled des Charentes, ce paysan barbouillé de latin, ce gueux encalotté qui voulait lui tenir tête à lui, un la Loubère, et qui depuis vingt jours qu’il était monté sur l’Oiseau essayait de tout régir à bord, mettant son nez de fouine dans les cuisines, la sainte-barbe, l’entrepont, et jusque dans l’âme même de ses hommes et officiers, qu’il obligeait deux fois la semaine à confesse, s’ingéniant par ailleurs à leur poser toutes sortes de questions des plus indiscrètes, sur leur famille, leur fortune, leurs ambitions, comme s’il eût voulu connaître un peu mieux les mécanismes secrets, leurs ficelles, mais dans quelle intention : de pouvoir les manipuler un jour ?

J’ai un peu de mal à m’habituer au style pour le moment mais l’histoire m’intéresse.

Quatrième de couverture : Un millier de mousquetaires du Roi-Soleil débarquent au Siam, en Thaïlande, à l’automne 1687. Officiellement chargés de protéger le roi siamois des Anglais et des Hollandais, ils projettent de conquérir les Indes. Si les jésuites intriguent pour s’emparer du pouvoir, les soudards français préfèrent s’enivrer, trousser les dames et piller les idoles. Las de ces prétendus protecteurs, les Siamois se rebellent…

Tous les participants sont chez Sophie. Il ne vous reste plus qu’à cliquer sur le logo !