Archive pour 11 juillet 2012

Shaïne Cassim – Jolene

Shaïne Cassim - JoleneAurélien est un cowboy solitaire ; il oublie tout quand il écoute de la musique ou joue de l’harmonica et a pour règle de ne jamais s’attacher… jusqu’au jour où il rencontre Jolene qui va complètement bouleverser son univers.

J’ai aimé Aurélien et son besoin de solitude, son désir de ne pas s’attacher pour ne pas souffrir même si par son comportement c’est lui qui fait du mal aux autres. Il a pourtant un cœur énorme, il n’y a qu’à voir la façon dont il s’occupe de son petit frère. Ce n’est donc pas par méchanceté qu’il se tient à l’écart des autres. Et puis, il rencontre Jolene, une fille qui vit à 100 à l’heure, qui l’attire comme un aimant mais en même temps lui fait peur. Il est déboussolé mais il comprend à ce moment-là qu’il n’avait encore rien vécu.

On pourrait croire qu’il s’agit d’un banal roman d’amour mais Shaïne Cassim n’hésite pas à nous infliger une claque monumentale. J’étais tellement abasourdie que j’ai dû relire le passage en question à deux reprises. Je ne suis pas encore complètement remise d’ailleurs et je me demande toujours pourquoi l’auteure a choisi cette orientation.

Pour conclure, j’ai aimé le fait qu’elle ose aborder des thèmes difficiles tout en nous communiquant un message d’espoir. De plus, elle fait de la musique un acteur important de la vie de ses personnages, un aspect du roman que j’ai particulièrement apprécié.

Ça n’a pas été un coup de cœur pour moi comme ça l’a été pour Bladelor ou Clarabel mais j’ai moi aussi beaucoup aimé.

L’école des loisirs, mars 2012