William Faulkner – Tandis que j’agonise

William Faulkner - Tandis que j'agoniseTandis que j’agonise (As I lay dying en VO) est un roman composé de cinquante-neuf courts chapitres d’une intensité rarement égalée. Une quinzaine de narrateurs se succèdent pour raconter le trépas d’Addie Bundren et son voyage jusqu’à sa dernière demeure à Jefferson, la ville dont elle est originaire et où elle a demandé à être enterrée. Parmi eux se trouvent ses enfants et son mari – qui semble plus obsédé par l’achat d’un dentier que par l’enterrement de son épouse.

On est tout de suite frappé par l’atmosphère glauque qui règne des les premières lignes ; j’ai été vraiment choquée quand j’ai compris qu’Addie était encore en vie et qu’elle observait son fils construire son cercueil – oui, je sais, le titre aurait dû me mettre sur la voie mais que voulez vous, parfois, je suis longue à la détente. Plus on avance dans le récit mieux on comprend les relations qui existent entre les membres de cette famille, jusqu’à la chute du roman qui m’a vraiment mise sur le cul – pardonnez l’expression, je ne vois pas d’autre manière de le dire !

Malgré ses quelques 250 pages c’est une lecture qui n’est pas de tout repos et je vous avoue que j’ai eu du mal à avancer, non pas parce que ce n’était pas bien mais parce que c’était dur, souvent révoltant, et, bien que je l’ai terminé il y a plus d’une semaine, je ressens toujours un certain malaise en y repensant.

William Faulkner est assurément un très bon écrivain mais il faut avoir envie de s’embarquer dans son univers et être prêt à voir le pire se dérouler sous nos yeux. Une lecture éprouvante mais efficace.

Folio, janvier 1973

Publicités
  1. ha… je suis intriguée… je tente ou je tente pas ?… je le note en tout cas !! Pour plus tard si je trouve le courage ! ;o))

  2. La déprime assurée ! Ici, pluie et vent… bientôt tempête et fin du monde ! alors, non… moi je veux rire et du soleil !!!!!
    JE VEUX DU SOLEIL !!!!!!

    • Ah , c’est sûr qu’on est loin de la lecture d’été…

      Ici le temps est mitigé (2 jours de beau pour 1 jour de pluie, en gros) mais il fait une chaleur à crever. J’espère que vous allez enfin avoir du beau temps en France !

    • maggie
    • 15 juillet 2012

    J’ai plusieurs Faulkner dans ma PAL mais je ne les ai pas encore lu car son écriture est très difficile à lire ( du point de vue du narrateur…). Tu n’en parles pas, donc peut-être que ce n’est pas le cas de celui-là ! En tout cas, je note celui-là !!!!

    • J’ai eu moins de mal à le lire que « Le bruit et la fureur » donc il est peut-être plus facile effectivement.
      Je suis curieuse de savoir ce que tu en penses !

  3. Ce n’est vraiment pas un livre pour moi.

  4. Non, pas envie de glauque… je passe, pas envie de déprimer…

  1. 15 août 2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :