Delilah Fawkes – I fucked the Invisible Man

Delilah Fawkes - I fucked the Invisible ManLe mois dernier, vous étiez peut-être tombés sur les billets de Cécile et Mlle Pointillés sur le premier livre de Delilah Fawkes, I fucked the swamp creature. Pour la lecture de ce sixième tome de la série Monster Sex, elles ont eu la gentillesse de nous convier, Sandy, Caro et moi pour une lecture commune en direct, et laissez-moi vous dire qu’on a bien rigolé !

Un petit résumé rapide de l’histoire même si le scénario est assez mince – ce qui est plutôt normal puisque cette nouvelle érotique ne compte qu’une douzaine de pages. Cybil est victime d’un braquage au cours duquel elle se voit contrainte de donner à l’homme masqué la bague de fiançailles que lui a offert Roger. Après avoir téléphoné à ce dernier, qui l’informe qu’il ne passera pas la voir ce soir, la voilà qui s’apprête à passer la nuit seule… jusqu’à ce qu’elle sente une présence dans son lit.

Que dire à propos de cette nouvelle, il y a tellement de choses invraisemblables et ridicules que je ne sais par où commencer. Dans un premier temps, le fiancé, Roger, a l’air d’être un vrai crétin, on se demande bien ce qu’elle fout avec lui, mais bon elle est blonde alors je suppose que ceci explique cela. On notera également qu’elle se fout à poil avant d’enlever ses chaussures pour se mettre au lit, j’ai trouvé ça un peu étrange car au Japon on enlève ses chaussures avant de rentrer dans les maisons, mais c’est peut-être moi qui est tout faux, vos témoignages sont donc les bienvenus si vous le souhaitez.

Passons au moment que vous attendez tous, l’arrivée de l’homme invisible ! Imaginez que vous alliez vous coucher, seul(e), et que tout à coup, vous sentiez une présence dans votre lit. Je ne sais pas vous, mais moi, je pense que je saute du lit et allume la lumière pour voir ce que c’est avant de me laisser tripoter. A sa décharge, il faut dire que dans un premier temps, elle croit que c’est Roger, jusqu’au moment où elle réalise qu’il n’a pas la clé de chez elle… admettons (je vous rappelle qu’elle est blonde, ça peut arriver). Là, vous partez en courant non ? Et bien Cybil, non, elle se lève sans paniquer, allume la lumière, constate qu’il n’y a rien, et se recouche comme si de rien n’était. Et voilà que ça recommence dites donc ! Pas farouche, Cybil se laisse donc faire tout en pensant qu’il doit s’agir d’un fantôme, normal (et donc, coucher avec un fantôme ce n’est pas tromper, n’oubliez pas ça les filles !). Je vous avoue qu’avec un peu d’imagination on se retrouve avec certaines scènes assez cocasses mais ça n’est globalement pas très excitant.

Bon, au final, on a vraiment beaucoup ri en lisant cette nouvelle mais je suis un peu déçue, j’ai l’impression que le texte en lui-même n’était pas aussi drôle que le premier tome malgré quelques sorties mythiques de la part de l’héroïne et un final à mourir de rire.

Conclusion, il va falloir en lire une autre pour pouvoir comparer !

ebook, mars 2012

Je vous invite à aller lire les billets de Caro, Cécile, Mlle Pointillés, et à dénicher d’autres lectures coquines chez Stephie !

(Cliquez sur le logo pour les détails sur ce rendez-vous)

Publicités
    • cess2
    • 7 août 2012

    Celui là était le moins bon. Le wolfman était vraiment plus drôle. Et en Suisse, on enlève ses chaussures avant d’enlever sa robe. Mais je ne m’appelle pas Cybil, et je suis pas blonde :D

    • Bon faudra qu’on s’en fasse un autre, je suis restée sur ma faim là ;)
      Je note pour les chaussures, mais j’espère avoir d’autres réponses à mon enquête ^^

  1. J’ai bien ri en lisant ton article ! Tu vas te mettre toutes les blondes à dos ! Bonne semaine.

    • Il faut savoir prendre des risques ;)
      Bonne semaine Catherine !

  2. Ben personnellement, ça m’arrive souvent de me balader les fesses à l’air MAIS en escarpins, donc j’enlève mes chaussures en dernier…Mouahaha !

    Cette Cybil, alors ! Tu as raison, la leçon à retenir de cette nouvelle, c’est : si c’est invisible, c’est pas une tromperie :)

    • Je note pour les escarpins ;)

      Et on remercie Cybil pour cette fabuleuse morale !

  3. Comme tu m’as donné envie de le lire ;-)

  4. J’ai bien ri en lisant ton article, surtout pour le coup des chaussures. Comme quoi l’héroïne a l’esprit pratique : elle aguiche tout en gardant à l’esprit son confort (tu imagines si l’homme invisible faisait pareil qu’elle ? XD)

    • Je dois admettre qu’on manque de données concernant l’homme invisible, on ne sait pas s’il commence par enlever le haut ou le bas, tu soulèves une question intéressante chère Amadis ;)

  5. Alors moi aussi je réponds à la question cruciale : que fais-je de mes chaussures ? Généralement, je les retire dans mon couloir d’entrée et j’enfile mes chaussons. Si j’ai vraiment la flemme ou que je suis chargée je peux rentrer avec mes chaussures mais très rarement jusque dans ma chambre. Voilà je pense que cette réponse aura éclairée ta journée.
    Et le reste de l’article est drôle ;-)

  6. C’était les vacances, mais à la prochaine LC, je vous rejoins ! :D

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :