Archive pour 29 août 2012

D.H. Lawrence – L’Amant de Lady Chatterley

D.H. Lawrence - L'Amant de Lady ChatterleyConstance Reid a épousé Clifford Chatterley en 1917, pendant que celui-ci était en permission. Lorsqu’il revient en 1918, il est grièvement blessé ; il ne devra jamais retrouver l’usage de la partie inférieure de son corps.

En plus de ne pouvoir la satisfaire sexuellement, Clifford néglige son épouse qui, de son côté, pourtant, fait tout pour l’aider ; on a souvent l’impression qu’il la traite comme une aide-soignante plutôt que comme son épouse. Connie, se sentant délaissée, n’hésite que très peu de temps avant de prendre un amant mais son désir reste partiellement inassouvi.

Elle rencontre alors Mellors, le garde-chasse de la propriété, un homme d’un milieu social inférieur mais par lequel elle est irrésistiblement attirée. Grâce à lui, elle prend conscience que l’amour ne peut exister seulement au niveau spirituel mais que l’aspect physique est indispensable et indissociable.

Je ne regrette pas de l’avoir lu pour mon enrichissement personnel mais je ne peux pas dire que l’histoire m’ait passionnée. Les rapports entre les protagonistes m’ont paru bizarres et je n’ai pas vraiment ressenti le désir de Constance pour son amant.

A sa sortie, le livre a été jugé obscène et a fait l’objet de procès dans plusieurs pays. Ceci est dû au vocabulaire employé par l’auteur, un vocabulaire qui ne choque pas tant que ça à l’heure actuelle mais qui a dû faire pousser les hauts cris à l’époque. Cependant, pour moi, plus que l’aspect érotique, c’est dans la façon de penser des personnages que L’amant de Lady Chatterley est le plus précurseur et sujet à controverse.

Un roman que j’ai refermé avec un sentiment mitigé, ne sachant pas vraiment quoi penser du destin de ces personnages.

Livre de poche, août 1997