Kim Edwards – L’enfant de tous les silences

Kim Edwards - L'enfant de tous les silencesL’histoire débute en 1964 dans l’état du Kentucky. Le docteur David Henry tente d’emmener son épouse Norah, sur le point d’accoucher,  à l’hôpital, mais les routes sont bloquées par la neige et il se voit contraint de procéder lui-même à l’accouchement dans sa clinique. Le petit Paul voit le jour sans aucun problème mais un deuxième bébé arrive, une petite fille trisomique. Le docteur Henry fait alors un choix abominable, il demande à l’infirmière Caroline Gill d’emmener l’enfant dans une institution spécialisée et fait croire à sa femme que le deuxième enfant est mort-né. Caroline Gill, cependant, ne peut se résoudre à abandonner l’enfant et choisit de s’enfuir et de l’élever comme sa fille.

Un roman touchant qui soulève de nombreuses questions sur la maladie, le deuil, le mensonge ; le docteur Henry est un personnage dont la faiblesse cause le malheur de sa propre famille.
Pourtant, bien que les thèmes soulevés dans le roman m’aient beaucoup intéressée, je n’ai pas été vraiment émue par les personnages, moi qui ait habituellement la larme facile, je m’attendais à autre chose et finalement le seul sentiment que j’ai gardé de cette lecture est ma colère envers David Henry. De plus, le roman ne se focalise pas assez, à mon avis, sur le personnage de Grace, la petite fille adoptée par Caroline Gill.

Un roman qui se lit facilement mais qui n’a pas été à la hauteur de mes attentes.

Livre de poche, janvier 2010

Un titre qui démarre le mois américain organisé par Plaisirs à cultiver,

et qui a également été lu dans le cadre du challenge Un mot, des titres, organisé par Aperto Libro. Pour information, la prochaine session aura lieu le 15 octobre et le mot qui a été tiré au sort est beau. Cliquez sur le logo pour en savoir plus !

Publicités
  1. J’ai lu le même livre pour ce challenge et je n’ai pas aimé du tout. Il en faut pour tous les goûts mais cette histoire a vraiment ni queue ni tête.
    Bon week-end

    • Je ne dirais pas qu’elle n’a ni queue ni tête mais j’ai regretté le fait qu’elle ne se concentre pas sur le personnage de Grace et s’éparpille dans d’autres directions.

  2. Je ne note pas alors ! et je ne connais pas cet auteur.

    • C’est décevant, surtout que j’en avais entendu beaucoup de bien.

  3. Quel dommage, le sujet aurait pu m’intéresser. Bon mois américain!

    • Oui, c’est dommage, le sujet m’intéressait aussi…
      Merci, bon mois américain à toi aussi !

  4. Je ne connais pas non plus cet auteur ; le sujet est intéressant en tout cas ;-)
    Bonne soirée

    • Sujet intéressant mais mal exploitée à mon goût.
      Bonne journée :)

  5. Je ne connaissais pas du tout cet auteur mais tu ne me donnes pas tellement envie de le découvrir !

  6. Je l’avais lu y’a un moment déjà. J’avais bien aimé mais sans plus … Le début était assez ennuyant.

    • Je ne me suis pas ennuyée pour ma part mais je ne l’ai pas trouvé intéressant pour autant.

    • calypso
    • 13 septembre 2012

    Il me donnait envie mais ta déception me bloque un peu… Merci pour ton billet !

    • Peut-être que tu aimeras quand même, en ce qui me concerne je m’attendais à autre chose…

  1. 4 septembre 2012
  2. 31 décembre 2012

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :