Jonathan Dee – Les privilèges

Jonathan Dee - Les privilègesLe premier chapitre du roman raconte le somptueux mariage des jeunes, beaux et populaires Cynthia Sikes et Adam Morey. Ils ont absolument tout pour eux et personne ne doute de la réussite de leur mariage ni de leur réussite professionnelle.

Ils ont très vite leur premier enfant et c’est sans hésitation, comme tout ce qu’ils ont fait jusqu’à maintenant, que Cynthia prend la décision de rester à la maison pour l’élever. Adam, quant à lui, trouve un bon job dès la fin de ses études mais celui-ci n’offre pas tellement de possibilités d’évolution, voulant toujours aller de l’avant et souhaitant faire le bonheur de sa famille, il va se confronter à un choix épineux.

En ouvrant Les privilèges, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Le premier chapitre, qui décrit le jeune couple Morey, laisse présager une vie idyllique puisqu’ils ont toujours eu le privilège de pouvoir faire ce qu’ils voulaient sans que cela leur demande trop d’efforts. A ce moment, j’ai eu peur de m’ennuyer au cours de cette lecture, croyant voir où l’auteur voulait en venir, mais je me suis bien trompée.

Les personnalités de Cynthia et Adam se sont révélées différentes de ce à quoi je m’attendais et malgré les privilèges dont ils ont l’habitude de bénéficier, leur vie n’est pas aussi rose que ce qu’on imagine. A trop en vouloir, il arrive souvent qu’on se brûle les ailes.

Une excellente découverte donc, je lirai sans faute le nouveau roman de Jonathan Dee, La fabrique des illusions, qui vient de paraître aux éditions Plon.

10/18, août 2012

Publicités
  1. Je suis en train de le lire, et j’aime beaucoup !

  2. Ha c’est tentant !

  3. J’aime la couverture et l’histoire m’interpelle… Il va pourtant falloir que je lise tous les livres récents que j’ai achetés.

    • J’ai exactement le même problème. Tu peux toujours le noter et le lire plus tard ;)

  4. J’ai trouvé le premier chapitre du livre absolument extraordinaire et qui vaut à lui seul la lecture du livre. Mais j’ai bien entendu aimé la suite et la dernière phrase est glaçante. J’ai hâte d’écouter Jonathan Dee au festival America.

    • Quelle chance de pouvoir y aller ! Tu nous raconteras ?!

  5. Je n’aurais pas forcément été attirée par ce livre, mais ce que tu en dis m’intrigue…

  6. Bon ben comme j’ai vu que tu lui avais mis 4 sur Goodreads et que Miss Leo aime bien aussi, je l’ai emprunté à la bibli pour le mois américain !

  1. 9 septembre 2012
  2. 26 septembre 2012
  3. 31 décembre 2012
  4. 30 août 2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :