Connie Willis – Black-Out

Connie Willis - Black-OutOxford, futur proche. L’université est définitivement dépoussiérée : historien est devenu un métier à haut risque. Car désormais, pour étudier le passé, il faut le vivre. Littéralement.

Michael Davies se prépare pour Pearl Harbor, Merope Ward est aux prises avec une volée d’enfants évacués en 1940, Polly Churchill sera vendeuse en plein cœur du Blitz, et le jeune Colin Templer irait n’importe où, n’importe quand, pour Polly…

Ils seront aux premières loges pour les épisodes les plus fascinants de la Seconde Guerre mondiale. Une aubaine pour des historiens, sauf que les bombes qui tombent sont bien réelles et une mort soudaine les guette à tout moment. Sans parler de ce sentiment grandissant que l’Histoire elle-même est en train de dérailler.

Et si, finalement, il était possible de changer le passé ?

Auteure découverte avec Sans parler du chien, où il était déjà question de voyage dans le temps, j’ai été ravie de la retrouver avec Black-Out. J’ai adoré le fait que l’histoire se déroule principalement à Londres pendant le Blitz, une période vraiment terrible mais on ne peut plus intéressante pour ces historiens-voyageurs !

Le voyage dans le temps est une chose qui m’a toujours interpellée et que j’adorerais expérimenter… à condition qu’il ne m’arrive rien de fâcheux et que je puisse rentrer chez moi sans problème ! Ce qui n’est pas le cas de nos héros qui semblent bel et bien coincés à cette époque ! Nous croisons dans ce Londres de 1941 tous types de personnages, des manipulateurs, des roublards, des inconscients, des débrouillards, des désespérés, des attentionnés… Un bel échantillon sans doute assez représentatif de la ville à cette époque. J’ai aussi aimé le fait que l’auteure tienne compte de certains détails mineurs tel que la pénurie de bas, sujet qui peut sembler superficiel mais pourtant important quand on connaît les mœurs de l’époque, ce genre de propos nous plonge un peu plus dans la réalité et ainsi je me suis sentie plus proche des personnages et de leurs préoccupations.

J’ai aussi aimé toute la partie préparatoire au voyage dans le temps et les technologies qui y sont décrites, je regrette presque qu’on en sache pas plus sur ce qui arrive dans le futur dans ce premier tome.

Le caractère des personnages, les touches d’humour et l’action en général en font roman vraiment très plaisant. J’ai donc beaucoup aimé Black-Out, le rythme est soutenu, on ne s’ennuie pas, on s’interroge, on espère ! Il faudra malheureusement attendre le second tome pour connaître l’issue de cette aventure, j’ai hâte !

Bragelonne, août 2012

Publicités
  1. Zut je l’avais vu en promo en ebook, j’avais hésité et au final je ne l’ai pas acheté. Ton avis me le fait un peu regretter…Je saurai pour la prochaine fois !

    • Ah c’est dommage, peut-être qu’ils referont une promo ! En plus tu es allée à Londres il n’y a pas longtemps, tu aurais « reconnu » les lieux !

  2. Les voyages dans le temps, le cadre londonien… voilà de quoi me plaire !

  3. Haaa tu donnes vachement envie !! Le retour dans le passé, Londres, le blitz… la pénurie de bas ! Que des sujets qui me plaisent !

  4. Quelle belle couverture !!! Ton billet me plaît mais ce petit plus m’incite doublement à le noter.

    • La couverture me plait à moi aussi ! Contente que tu le notes ! :)

  5. Est ce que l’auteure évite les anachronismes, parfois fréquents dans ce genre d’épreuve (historique) ? Bises

    • Effectivement, c’est un défaut qu’on trouve souvent dans ce type d’ouvrage, je n’en ai pas noté dans celui-ci en tout cas.

  6. Je n’ai toujours pas lu « Sans parler du chien » mais il est sur ma liste de livres qui voyagent dans le temps ! Je rajoute celui-ci, tu m’as bien tentée ! :)

  7. J’avais lu des trucs sur ce roman dont le thème m’attire aussi, mais je n’avais pas fait le lien avec Sans parler du chien, que je n’ai pas lu mais qui me fait envie aussi. Un auteur à découvrir, visiblement.

  8. J’avais adoré Sans parler du chien. Et j’ai donc celui-ci sur ma PAL (acheté en promo numérique :-D, j’ai pas hésité hihi)

    • touloulou
    • 19 novembre 2012

    J’ADORE Connie Willis ! Le thème du voyage dans le temps est récurrent chez elle (celui du Blitz aussi), et j’aime beaucoup retrouver cet univers familier.
    J’essaie de limiter les achats de livres mais celui-ci me tente horriblement, je pense qu’il sera sur la liste de Noel !
    As-tu lu Le grand livre ? Un autre avec du voyage dans le temps, mais qui emmène cette fois au Moyen-Âge.

  9. Ton avis me tente mais comme j’en ai lu d’autres beaucoup moins élogieux, je me demande encore que faire! le contexte historique est-il très présent ou reste au 2nd plan?
    Je découvre ton blog, j’aime beaucoup ce que tu dis et comment tu le dis! Blog à suivre!

    • Merci beaucoup :)

      Le contexte historique est très présent, et le quotidien à cette période semble vraiment bien rendu. C’est justement le fait de suivre plusieurs protagonistes dans ce contexte qui m’a plu.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :