Colm Tóibín – Brooklyn

Colm Tóibín - BrooklynEilis Lacey, une jeune irlandaise, vit avec sa mère et sa sœur Rose. Si cette dernière a une carrière satisfaisante qui lui permet de subvenir aux besoins de la famille, Eilis quant à elle peine à trouver du travail. Poussée par sa mère et sa sœur, elle accepte de partir aux États-Unis où on lui promet qu’elle n’aura aucun mal à trouver rapidement une bonne situation.

Je n’ai pas vraiment été sensible à cette histoire et je ne l’ai apprécié qu’à moitié, je m’explique. J’ai beaucoup aimé le début ainsi que la partie où elle découvre Brooklyn et essaye de s’adapter à ce nouvel environnement. On ressent bien toute la difficulté qu’il y a à quitter ce qu’on a toujours connu et à découvrir un nouveau monde où on ne sait pas toujours comment s’intégrer. Eilis se pose, à juste titre, de nombreuses questions : A-t-elle bien fait de partir ? Que fait-elle là ? Ferait-elle mieux de rentrer malgré toutes les difficultés que cela représente et le coût du voyage ? Au milieu des moments de doute, il y aussi l’attrait de la nouveauté, le fait de s’investir dans un nouveau travail, de faire de nouvelles rencontres… En ce sens, Colm Tóibín, restitue à merveille les sentiments de toute personne amenée à émigrer.

C’est plutôt la fin du roman qui m’a déplu ; je n’ai pas aimé l’orientation prise par l’histoire et les décisions d’Eilis. C’est donc avec un sentiment mitigé que j’ai refermé ce roman j’espérais ressentir plus d’empathie pour le personnage et ce ne fût pas le cas, en ce qui concerne la fin du roman en tout cas.

Je vous conseille par conséquent de vous faire votre propre opinion si le roman vous intéresse car je pense que ma déception vient purement du fait que cela n’a pas répondu à mes attentes et pas parce que le livre n’est pas bien. Si vous l’avez lu, ou si vous le lisez prochainement, je serais ravie d’en discuter !

10/18, octobre 2012

Publicités
  1. Je ne note pas… Tu n’auras pas mon avis.
    Bise et passe une bonne semaine.

    • Je ne voulais pas décourager les personnes qui avaient déjà envie de le lire, mais je comprends que tu ne notes pas ;)
      Bisous

  2. Je reviendrai te lire plus tard, je dois le chroniquer bientôt pour Les Chroniques de l’Imaginaire :) (mais j’ai eu le temps de voir que tu n’avais pas trop aimé :-/)

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :