Archive pour 14 janvier 2013

Joyce Carol Oates – Folles nuits

Joyce Carol Oates - Folles nuitsFolles nuits est un recueil de nouvelles qui comprend cinq histoires, chacune ayant pour personnage principal un auteur célèbre.

Poe posthume ; ou Le Phare

Ici, Joyce Carol Oates imagine les derniers jours d’Edgar Allan Poe devenu gardien de phare. Le tout est écrit sous forme de journal dans lequel on le voit petit à petit perdre le sens des réalités.

EDicksinsonRépliLuxe

Un couple souhaite acheter un des fameux robots RépliLuxe ; leur choix se porte sur le modèle Emily Dickinson, la célèbre poétesse. Leur cohabitation va s’avérer compliquée… C’est sans doute la nouvelle que j’ai trouvé la plus originale du roman. Elle m’a également donné envie de lire les poèmes d’Emily Dickinson que je ne connais que très peu.

Grand-papa Clemens et Poisson-Ange, 1906

Dans cette nouvelle, l’auteure raconte l’obsession de Mark Twain, de son vrai nom Samuel Clemens, pour une jeune fille qu’il rencontre en secret et avec qui il entretient une correspondance assidue. Je ne sais pas trop quoi penser de ce texte qui m’a laissé un sentiment de malaise…

Le Maître à l’hôpital Saint-Bartholomew 1914-1916

Malgré la répulsion que lui procure l’hôpital, Henry James est chargé de soigner des soldats blessés auxquels il ne tardera pas à s’attacher. Je dois avouer que, n’ayant lu qu’un seul roman d’Henry James, je n’ai pas vraiment réussi à voir à quel point Joyce Carol Oates a réussi à s’approprier les particularités de l’auteur.

Papa à Ketchum, 1961

Dans cette dernière nouvelle du recueil, nous suivons les pensées d’Ernest Hemingway alors qu’il réfléchit à son suicide, un texte que j’ai trouvé très réussi et pour moi celui dans lequel elle colle le plus au style de l’écrivain dont elle parle.

Folles nuits s’avère globalement un bel exercice de style, pas forcément ce que j’ai préféré de l’auteure mais une preuve, une fois de plus, de son immense talent.

Points, octobre 2012