HIGASHINO Keigo – Un café maison

HIGASHINO Keigo - Un café maisonPrésentation de l’éditeur : Dans une maison des beaux quartiers de Tokyo, Yoshitaka Mashiba annonce froidement à .son épouse Ayané qu’il va la quitter et qu’elle ne doit pas en être surprise, puisqu’elle n’a pas respecté les conditions du contrat qui les liait en ne lui donnant pas d’enfant. Qui plus est, il a rencontré une autre femme, et il veut reprendre sa liberté. Elle décide alors de partir passer quelques jours chez ses parents, à Sapporo. Le surlendemain, on retrouve le cadavre de Yoshitaka gisant dans son salon à côté d’une tasse de café renversée. Kusanagi et son équipe sont dépêchés sur les lieux. Prévenue, l’épouse de la victime rentre de Sapporo, et visiblement l’inspecteur n’est pas insensible à ses attraits. Sur le front de l’enquête, il est rapidement établi que le café bu par Mashiba contenait de l’arsenic, mais le meurtre a autrement toutes les apparences du crime parfait. Soupçonnant Ayané Mashiba, la collègue de Kusanagi prend alors contact avec le physicien Yukawa, qui a déjà aidé la police dans le cadre d’affaires apparemment insolubles. Il refuse d’abord de l’aider, mais change d’avis lorsqu’elle lui apprend que les sentiments de Kusanagi pour la suspecte semblent l’égarer.

Mon avis : J’ai, une fois encore, dévoré ce roman écrit par Higashino Keigo. La formule est la même que dans Le dévouement du suspect X, l’auteur du meurtre et le mobile sont connus mais les preuves sont introuvables ! C’est donc un gros travail d’investigation que nous suivons et de ce côté là, l’auteur fait admirablement bien les choses.

J’ai été ravie de retrouver Kusanagi et Yukawa, deux personnages récurrents dans l’œuvre d’Higashino mais aussi de faire la connaissance d’un inspecteur féminin qui apporte une dimension nouvelle dans les démarches liées à l’enquête. Par ailleurs, ce roman nous permet, une fois de plus, d’observer le comportement des japonais dans la société et certains aspects de la vie courante souvent méconnus.

La solution me semble tirée par les cheveux mais ce n’est pas très grave car ce qui fait la force de ce roman c’est la façon dont les personnages arrivent à cette conclusion. L’auteur est vraiment très doué pour maintenir le suspens, je l’ai donc dévoré, ne pouvant le lâcher avant d’avoir eu le fin mot de l’histoire !

Il ne me reste plus qu’à espérer que d’autres romans de cet auteur seront traduits en français prochainement !

Actes Sud, mai 2012

Logo écrivains japonais_1

Publicités
    • rosemondemarchand@gmail.com
    • 30 janvier 2013

    bonjour adalana,j’ai eu du retard dans ma lecture de un café maison,pourrais je t’envoyer mon billet demain,pour mon blog il n’est toujours pas actif ,je te le posterais sur ta page

    • Ok Rosemonde, tu pourras le poster en commentaire du billet récapitulatif en attendant d’avoir ton blog ;)

  1. J’espère pouvoir mettre bientôt la main dessus à la bibliothèque. Comme toi, je souhaite que d’autres de ses ouvrages soient traduits surtout qu’il en aurait écrit une vingtaine d’après ce que j’ai lu.

    • Il y a en effet une vingtaine de romans qui sont sortis au Japon, sans compter les nouvelles (dont certaines mettent en scène Yukawa d’ailleurs). Espérons !

  2. Il est certain que je lirai ce livre un de ces jours car j’ai beaucoup aimé La maison où je suis mort autrefois. Bonne journée :)

    • Contente que tu aies envie de lire d’autres romans de l’auteur ^^

  3. Pour ton challenge, j’ai lu La maison où je suis mort autrefois et j’ai adoré ! Je compte bien lire ses deux autres romans traduits en français. Il est aussi le scénariste de Heads (manga en 4 tomes lu il y a longtemps). Mais toi, tu ne lis pas en japonais ?

    • Oh non, je ne lis pas le japonais, loin de là !

      • Moi non plus… Et le peu que je sais s’oublie très vite…

  4. Je sens que je vais faire des découvertes cette année, je n’ai pas d’auteurs japonais dans ma PAL (c’est une lacune à combler, je sais !), donc j’ai noté celui-ci aussi, en attendant qu’il sorte en Poche …

    • Comment ça pas d’auteurs japonais dans ta PAL, mais ça ne va pas du tout !!! ;)

      • :oops: Oui !!! Mais j’ai des livres d’auteurs plus anciens (Myamoto Musashi, sa vie) (La Chronique des Heikë, etc) et même un dictionnaire du temps où je faisais du chinois (et donc un peu de japonais en options)… Pendant cette période je n’ai rien lu en littérature anglaise, alors je me rattrape maintenant, on ne peut pas être partout !!! :lol:

  5. Je note ce titre aussi du coup ! Tu as bien choisi l’auteur pour démarrer le challenge, tout le monde a adhéré me semble-t-il ^^ C’est encourageant pour la suite :)

    • Je ne sais pas du tout ce que ça va donner pour les prochains auteurs (d’autant qu’il y en a certains que je n’ai jamais lu), mais celui-ci a plutôt reçu des avis positifs en effet !

  6. Je n’ai pas pu participer pour cet auteur mais je vais essayer en février, tes billets ont fini par me tenter!!

  7. Une fin tirée par les cheveux ? c’est dommage, mais au moins je suis prévenue…

    • Je trouve que ça va chercher trop loin même si ça reste scientifiquement plausible disons.

  8. comme quoi tout est bon chez cet auteur
    ce sera une lecture pour plus tard

  9. C’est vrai que dit comme tu le racontes, ça fait envie. Noté !

  10. C’est le prochain que je lirai, surtout si tu nous dis que le procédé est le même que dans « le Dévouement du suspect X. » « La Maison où je suis mort autrefois » viendra juste après ! C’est un formidable challenge. ;)

  11. Je l’ai emprunté samedi à la bibliothèque, et je l’ai déjà terminé. J’ai adoré !

  12. Moi qui raffole de la littérature Japonaise, il m’était jamais venu à l’esprit de lire un thriller de ce genre là. Je note le nom de l’auteur pour mettre l’un de ces romans sur ma PAL, d’ailleurs si vous en avez un à me recommander, je suis preneuse.

    • Les trois romans sont biens, je n’en ai pas un à conseiller en particulier !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :