John Green – The fault in our stars

John Green - The fault in our starsHazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

J’ai aimé ce nouveau roman de John Green, il est très bien écrit, les situations et les sentiments sont réalistes et bien exprimés, et on ne s’ennuie pas un seul instant au cours de cette lecture.

Cependant, je me suis fait l’effet de quelqu’un d’insensible tout au long de ma lecture, moi qui, habituellement, verse facilement une ou deux larmichettes, je n’ai pas été émue du tout. Le sujet m’a touchée évidemment, mais je m’attendais à ressentir plus d’émotions comme lors de ma découverte de l’auteur avec Qui es-tu Alaska ? et le déclic n’a pas eu lieu.

Mon avis global sur le roman n’est pas négatif du tout et c’est une lecture que je conseille ; pour ma part, je pense que j’en attendais trop et cette attente n’a pas été entièrement comblée, c’est une chose qui arrive malheureusement parfois.

La version française de ce roman sortira, sous le titre Nos étoiles contraires, aux éditions le Nathan le 21 février prochain.

D’autres avis chez Cécile, Mlle Pointillés, Radicale, pour elles, c’est un coup de cœur !

Publicités
    • cess2
    • 7 février 2013

    Oh zut!! :((
    Tu as lu quels autres de lui?
    Moi j’ai adore mais je trouvais quand même que ça manquait d’humour à la Green.

    • A part celui-là j’ai juste lu Qui es-tu Alaska ?
      Je n’ai pas réussi à m’attacher vraiment aux personnages ici, peut-être que c’était un réflexe d’auto-défense ceci dit, pour ne pas me prendre une claque comme avec Alaska… je ne sais pas…

  1. C’est vrai qu’on le voit tellement tourner partout que les attentes sont décuplées… Ceci dit je n’ai pas pleuré non plus (alors que pour Alaska…), mais ça ne m’a pas empêchée d’être à fond dans ma lecture ;-)
    Et niveau personnage, je crois que j’ai préféré Van Houten, il est tellement… réel !

    • Van Houten, est un personnage intéressant !
      C’est vrai que les attentes étaient élevées à cause du nom de l’auteur et des avis enthousiastes. J’ai aimé mais sans être à fond dedans.

  2. Tu es la seconde personne à poster un avis sur ce roman. Autant te dire que je suis de plus en plus intriguée. J’ai très hâte de le lire.

  3. Celui-là, je ne vais pas le lire. Mais Green, je l’ai déjà noté…

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :