Archive pour 6 mars 2013

Larry McMurtry – Lonesome Dove

Augustus McCrae et Woodrow Call, deux ex-Texas Rangers, se sont établis à Lonesome Dove où ils se sont reconvertis dans la vente de chevaux. Ils coulent des jours paisibles jusqu’à l’arrivée d’une de leur connaissances, Jake Spoon, actuellement en cavale après avoir accidentellement tué un homme. Celui-ci va leur mettre en tête de convoyer un troupeau de bétail jusque dans le Montana…

Larry McMurtry - Lonesome Dove

logo_coeurCette lecture est un énorme coup de cœur que je vous conseille sans plus attendre !

Et pourtant, ce n’était pas gagné d’avance. J’avais commencé ce roman en septembre dernier, lorsque Titine avait organisé son Mois américain, et je n’avais pas du tout du tout accroché… A ce moment-là, j’avais lu une centaine de pages puis l’avais abandonné car je trouvais cela ennuyeux, me disant que je le reprendrai plus tard, quand l’envie de me plonger dans ce type de récit reviendrait. C’est quelque chose que je fais assez rarement car en général, une fois que j’ouvre un roman, je le lis en entier, mais cela n’a jamais autant valu le coup de faire une pause ! Il faut dire que le début du roman n’est réellement pas très rythmé et qu’il est assez facile de s’y ennuyer. Il s’agit pourtant d’un mal nécessaire car c’est dans ces 100-150 premières pages que Larry McMurtry brosse le portrait de la plupart des personnages que nous allons suivre dans cette aventure.

Dès que j’ai repris la lecture de ce roman, j’ai senti que se serait une lecture passionnante et inoubliable et je me suis sincèrement demandée ce qui avait cloché lors de ma première tentative. Pendant plusieurs jours, je ne pensais plus qu’à ça ! J’attendais chaque moment de la journée où j’aurais assez de temps devant moi pour repartir à Lonesome Dove en compagnie de mes cowboys préférés -et les autres – sans être dérangée.

Maintenant que je vous ai raconté ma vie, il est temps de passer au contenu de ce chef d’œuvre de la littérature américaine. Les deux figures principales du roman, Augustus McCrae et Woodrow Call, sont deux personnages charismatiques aux caractères très différents. Alors que « Gus » ne cesse jamais de parler et aime à donner son avis sur tout, Call est plutôt du genre à s’isoler et à ne penser à rien d’autre qu’au travail. Ils forment pourtant un duo qui fonctionne très bien et qui leur a permis de réussir dans leurs diverses activités. Toutefois, l’intérêt du roman ne réside pas dans ces deux seules figures emblématiques mais dans la multitude de personnages différents que l’on croise sur notre route. Jake Spoon revêt évidemment une importance capitale dans le récit puisque c’est sur son idée que les cowboys décident de chambouler leur train-train quotidien et c’est sans doute celui qui a éveillé en moi les sentiments les plus vifs. Par ailleurs, je me suis prise d’affection pour deux personnages en particulier, Newt, un jeune orphelin employé par Gus et Call, et Lorena, la putain du saloon local. Ce serait trop long de tous vous les citer et cela révélerait trop de chose sur le contenu du roman que je préfère vous laisser découvrir mais il foisonne de personnages intéressants.

L’ambiance de l’Amérique en 1880 a l’air d’être bien retranscrite et est vraiment fascinante ; j’ai appris beaucoup de choses sur la vie à cette époque, sur le métier de cowboy et j’ai même pu réviser ma géographie des États-Unis !

Le tout est écrit dans un style impeccable dont la traduction m’a semblée particulièrement soignée. Malgré mon ennui du début, j’ai par la suite trouvé les descriptions sublimes et j’ai pris du plaisir à savourer chaque mot et à observer le paysage qui défilait sous mes yeux. Rien que d’en parler, j’ai envie de le relire et j’espère avoir réussi à vous donner envie aussi !

Lonesome Dove est disponible en deux volumes aux éditions Gallmeister.

Ce roman a reçu le Prix Pulitzer de la fiction en 1986.

logo-challenge-c3a0-tous-prix