Archive pour 13 mars 2013

Erik Larson – Le Diable dans la ville blanche

Erik Larson - Le Diable dans la ville blanchePrésentation de l’éditeur : 1893 : à l’occasion de l’Exposition universelle de Chicago, l’architecte Daniel H. Burnham est chargé de créer une cité de rêve, la Ville blanche. Dans l’ombre du chantier, H. H. Holmes, un jeune et séduisant médecin, est en réalité l’un des tueurs en série les plus terrifiants de l’histoire du crime. Dans l’hôtel où il attire ses victimes, il a installé une chambre de torture et un four crématoire. Deux cents personnes sans doute, des femmes surtout, n’en réchapperont pas. Un document exceptionnel où l’on constatera, une fois de plus, que la réalité dépasse toujours la fiction.

Je ne sais pas si c’est parce que les conditions dans lesquelles j’ai commencé la lecture de ce livre n’étaient pas idéales mais toujours est-il que je n’ai jamais vraiment réussi à rentrer dedans. Pourtant, les deux histoires m’ont intéressée, pour des raisons différentes, mais passer sans cesse de l’une à l’autre a quelque peu entravé mon élan par moments. Avec le recul, toutefois, il faut reconnaître que le cadre – l’exposition universelle de Chicago – est passionnant et que j’ai pris beaucoup de plaisir à imaginer de quoi les bâtiments pouvaient avoir l’air et les difficultés à mettre en place un tel évènement. D’autre part, les chapitres qui s’intéressent au Dr Holmes, effroyable serial killer, font froid dans le dos et ne m’ont pas laissée indifférente. C’est donc plutôt le mélange des deux histoires qui ne m’a pas convaincue.

J’avais donc préféré Dans le jardin de la bête, du même auteur mais je ne regrette pas ma lecture du Diable dans la ville blanche, ne serait-ce que pour le côté historique.

Le Livre de poche, août 2012

Une nouvelle lecture pour le challenge Gilmore Girls de Touloulou,

jessbook

et pour le challenge A tous prix de Laure ! (Prix Edgar en 2004 dans la catégorie Fact Crime)

logo-challenge-c3a0-tous-prix