Herman Koch – Le dîner

Herman Koch - Le dînerDeux frères et leur épouse ont rendez-vous pour dîner dans un restaurant huppé d’Amsterdam. D’un côté, il y a Paul, ex-enseignant, et son épouse Claire, de l’autre, Serge Lohman, politicien, candidat au poste de Premier Ministre, et son épouse Babette. L’objet de ce dîner est de parler d’un acte que leurs enfants ont commis, un acte si terrible que le sujet ne sera aborder qu’au moment de l’addition, le dîner se révélant une sacrée épreuve…

Quelle bonne surprise que ce roman du néerlandais Herman Koch ! Il y a des livres qui vous happent dès que vous les ouvrez, ce fût le cas pour moi avec Le dîner. Une écriture fluide et une tension qui monte crescendo font que je l’ai dévoré quasiment d’une traite. Alors que les plats se succèdent, tout s’écroule, plus on en apprend, pire c’est, et pourtant j’ai suivi les révélations avec une certaine fascination.

A travers ce roman, Herman Koch, dresse le portrait au vitriol d’une soi-disant bonne société qui derrière une image impeccable cache les pires secrets, mais pas que. Il s’intéresse également aux liens familiaux, notamment la capacité des parents à protéger leur enfant, coûte que coûte.

Tout au long du livre, je me suis demandée si l’auteur allait nous servir une fin moralisatrice, ce n’est pas le cas, et j’aurais été bien déçue s’il en avait été autrement. Certains la trouveront peut-être horrible, je la trouve parfaite.

Ne soyez pas rebuté par la couverture qui n’est pas représentative du tout du contenu – ni très jolie à vrai dire – ce roman vaut largement le coup !

10/18, janvier 2013

L’extrait (chapitre 2, page 15) qui m’a immédiatement interpellée :

Si je devais donner une définition du bonheur, ce serait celle-ci : le bonheur se satisfait de lui-même, il n’a pas besoin de témoin. « Toutes les familles heureuses se ressemblent, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon », dit la première phrase d’Anna Karénine, de Tolstoï. Je me contenterai tout au plus d’y ajouter que les familles malheureuses – et au sein de ces familles en premier lieu les couples malheureux – n’y parviennent jamais seules. Plus il y a de témoins, mieux cela vaut. Le malheur est toujours en quête de compagnie. Le malheur ne peut supporter le silence – et encore moins les silences gênés qui s’installent lorsqu’il se retrouve seul.

Publicités
  1. Bonjour Adalana, livre noté depuis un moment déjà… Je l’ai même acheté pour une amie ! Il faudrait qu’elle me le passe…
    Biz

  2. Je ne connais pas du tout, je note !

    • Je n’en avais pas du tout entendu parler et si je ne l’avais pas vu sur le site de l’éditeur, je pense que je serais passée à côté.

  3. Je l’ai déjà noté également et j’ai encore plus envie de le découvrir ! Bonne journée ;)

    • Tu sais ce qu’il te reste à faire! ;)
      Bonne journée Nahe :)

  4. Je l’avais vu passer sur pas mal de blog à une époque (une telle couv, ça ne s’oublie pas !) mais je l’avais un peu oublié ! Ce que tu en dis m’intrigue et j’en ai bien envie maintenant !!

    • Il est très réussi, je me demande comment je suis passée à côté jusqu’à maintenant.

      • Bon ba en lisant un commentaire sur mamazone, je me suis spoilée sur l’acte que les enfants ont commis… Je suis colère là ! C’est quelques chose qu’on apprend rapidement dans le roman ou pas ?
        Sinon je vais essayer de l’oublier mais bon… colère quand même !!

      • Aaaah zut ! J’ai horreur des spoilers !
        On l’apprend, disons, pendant le plat de résistance :D (vers le milieu donc).
        Tout ne repose pas là-dessus, ça ne te gâchera pas le déroulement du roman, je pense, même si c’est dommage.

  5. D’après le résumé, je n’aurais vraiment pas misé dessus. Mais ton ressenti m’intrigue et me donne envie ! Je le note dans les ovnis à découvrir ^^
    Bonne journée à toi (veinarde qui a 27°C rahhhh :D) :*

    • Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en lisant le résumé mais je ne regrette pas du tout !
      (merci, ça va de nouveau baisser dans les jours à venir mais aujourd’hui j’en ai bien profité ! :))

  6. Je l’avais déjà noté mais là tu m’as donné encore plus envie de le lire, j’attends juste qu’il soit dispo à la bibliothèque mais il a beaucoup de succès et il est tout le temps sorti !

    • J’espère que tu ne seras pas déçue après cette attente ! ;)

  7. Je suis heureuse de lire ta chronique, ce roman est dans ma PAL, la quatrième de couverture m’avait convaincue. Ça augure une lecture réjouissante, vivement !

  8. J’avais déjà été interpellée par l’horrible couverture ! Sans ton résumé et ton avis je pense que je n’aurais JAMAIS été attirée par ce roman mais maintenant je note sans hésitation !

    • Cette couverture ne lui rend pas du tout justice, c’est dommage !

  9. Un très grand livre :un coup de cœur !

  10. Moi aussi j’ai beaucoup aimé ce roman qui en plus a l’intelligence de pousser le lecteur à s’interroger ! Excellent !

  1. 1 janvier 2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :