Jean-François Parot – L’homme au ventre de plomb

Jean-François Parot - L'homme au ventre de plombQuatrième de couverture : Fin de l’année 1761 : la guerre de Sept Ans prend une tournure de plus en plus désastreuse, l’expulsion des jésuites est en discussion et la marquise de Pompadour vit ses derniers temps de faveur. Nous retrouvons Nicolas Le Floch à la première des Paladins de Rameau à l’Opéra, à laquelle assiste Madame Adélaïde, une des filles de Louis XV. Durant la représentation, le comte et la comtesse de Ruissec, qui accompagnaient la princesse, sont informés du suicide de leur fils, et Nicolas suit son maître Sartine jusqu’à l’hôtel des malheureux parents, ou il va faire de bien curieuses constatations. Nicolas découvre bientôt que ces meurtres paraissent liés à un complot jésuite. Mais ne s’agit-il pas là de fausses apparences, d’une manipulation compliquée des divers partis qui s’affrontent secrètement à la Cour ?

Un deuxième tome qui m’a un peu plus plu que le premier. Tout d’abord, parce qu’il y a moins de longueurs et de détails inutiles à l’affaire en cours, les descriptions sont toujours nombreuses mais m’ont semblé plus utiles à nous mettre dans l’ambiance qu’à montrer les connaissances de l’auteur sur la période en question. Le récit m’a donc semblé plus vivant et l’enquête est également plus intéressante, j’ai été plus curieuse de connaître le résolution de l’énigme que lors de la première enquête de Nicolas Le Floch.

Je ne partage pas forcément l’engouement de certaines pour cette série mais je commence à y prendre goût et ai lu cette deuxième aventure sans déplaisir. Rendez-vous d’ici un mois pour Le fantôme de la rue Royale !

Lecture commune organisée par Syl.

logo-nicolas-le-floch

Publicités
  1. Je serais aussi au rendez-vous du tome 3 même si contrairement à toi, L’homme au ventre de plomb m’a moins plu que le premier, j’ai trouvé qu’il y avait trop d’intrigues parallèles !

  2. Vite avant qu’on me demande ce que je fais… Ils vont croire que je suis drôlement atteinte !!!
    Je suis contente que tu l’aies plus appréciée. Ce n’est pas évident pourtant, car comme Bianca le dit, les histoires fusent dans tous les sens !
    Je te laisse… je file avant qu’ils me surprennent à pianoter !
    Biz

    • Mdr ! J’espère que tu ne t’aies pas fait prendre ! ;)
      C’est sûrement le fait qu’il y ait plus de rythme qui m’a plus plu !

  3. Toujours pas tenté par cette série. Les polars historiques, je crois que ce n’est définitivement pas pour moi.

  4. *Elle réalisa soudain ses énormes lacunes en histoire de France…*. Rien que pour ça, si je tombe sur ce livre, il y a de grandes chances que je le lise!!

  5. Comme toi, j’ai beaucoup aimé ce tome, vivement le suivant !

  6. Un 2e tome plus intéressant ? Pourquoi pas alors… à l’occasion.
    Bon weekend !

  7. Ravie de constater que ce 2e volume t’a davantage plu.
    Les descriptions, c’est peut-être ce que je préfère dans les romans de Parot, avec le travail sur la langue. Mais c’est mon intérêt pour l’histoire qui doit jouer.

  8. Les digressions m’ont manqué, mais je serai aussi au rendez-vous pour le 3. Vivement la suite !

  9. Bien entendu j’ai aimé ce deuxième volume. Le personnage de Nicolas à pris plus d’épaisseur plus d’assurance et s’il y a moins de digression, il y a plus d’action. Mais je persiste, ils ont des bottes de sept lieues et les heures sont dédoublées. Mais je ne boude pas mon plaisir.
    avec le sourire

    • On verra dans le troisième si cela continue dans ce sens ! ;)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :