Archive pour 26 avril 2013

Charles Dickens – De grandes espérances

Pip est un jeune garçon élevé à la dure par sa sœur aînée et son époux Joe, forgeron, métier que le jeune garçon est supposé exercer à sa suite. Deux évènements vont alors changer considérablement son destin : d’une part, sa rencontre avec un forçat évadé de prison qui lui cause une très vive émotion, d’autre part, ses visites régulières à Miss Havisham, une aristocrate au comportement on ne peut plus étrange. Pip tombe rapidement amoureux de sa fille adoptive, Estella, mais la jeune fille – dont le cœur de pierre a été façonné par Miss Havisham – passe son temps à le rabaisser plus bas que terre.

Plus tard, Pip reçoit en héritage une somme d’argent conséquente qui lui permet de découvrir la vie londonienne. Il est persuadé que celui-ci lui a été légué par Miss Havisham et nourrit toujours l’espoir d’épouser Estella. La découverte de la véritable provenance de l’argent va le déconcerter et l’entraîner dans des aventures encore plus périlleuses…

Logo LC Great expectations

Ce roman n’a pas vraiment été à la hauteur de mes propres espérances puisque je l’ai terminé avec un sentiment mitigé. Il s’agit d’un roman d’apprentissage, le personnage principal se doit donc d’être confronté à plusieurs épreuves qui le feront mûrir, dans le cas présent pourtant, les rebondissement m’ont semblé vraiment trop nombreux et
les réactions de Pip ont été peu satisfaisantes, impossible donc pour moi de m’attacher au personnage. Le fait qu’il soit tombé amoureux d’Estella qui le traite comme un moins que rien et ne soit pas capable de reconnaître et d’apprécier ceux qui sont bons pour lui a fini de m’achever…

Impossible aussi d’apprécier Estella car même si on comprend que son attitude résulte de la façon dont l’a élevée Miss Havisham, sa façon de se comporter envers Pip est impardonnable.

Miss Havisham reste cependant pour moi le personnage le plus intéressant du roman dans le sens où il a exercé sur moi à la fois fascination et effroi. Un sentiment que j’ai retrouvé avec d’autres personnages de Dickens et qui provoque toujours en moi une sorte de malaise.

Dans l’ensemble, j’ai plutôt apprécié le roman pour la plume de l’auteur et ses descriptions de la société, mais j’ai moins aimé les trop nombreux rebondissements de l’histoire et les personnages trop méchants ou trop naïfs selon les cas.

Lecture commune avec La lyre, Mrs Figg, Camille, Virgule, Shelbylee, que je remercie d’avoir lu ce roman avec moi ! (j’ajouterai les liens au fur et à mesure)

Cette histoire a été portée à l’écran à de multiples reprises, la dernière en date est celle réalisée en 2012 par Mike Newell avec Helena Bonham Carter, Ralph Fiennes, Jeremy Irvine, Holliday Grainger, etc. Aucune date de sortie n’est prévue en France (et encore moins au Japon) mais j’espère avoir l’occasion de le voir au moins en DVD.

Une lecture qui rentre également dans le cadre du challenge Gilmore Girls organisé par Touloulou !

jessbook