Archive pour 23 mai 2013

Caryl Férey – Zulu

Caryl Férey - ZuluQuatrième de couverture : Enfant, Ali Neuman a fui le bantoustan du KwaZulu pour échapper aux milices de l’Inkatha, en guerre contre l’ANC, alors clandestin. Même sa mère, seule rescapée de la famille, ne sait pas ce qu’elles lui ont fait… Aujourd’hui chef de la police criminelle de Cape Town, vitrine de l’Afrique du Sud, Neuman doit composer avec deux fléaux majeurs : la violence et le sida, dont le pays, première démocratie d’Afrique, bat tous les records.
Les choses s’enveniment lorsqu’on retrouve la fille d’un ancien champion du monde de rugby cruellement assassinée dans le jardin botanique de Kirstenbosch. Une drogue à la composition inconnue semble être la cause du massacre. Neuman qui, suite à l’agression de sa mère, enquête en parallèle dans les townships, envoie son bras droit, Brian Epkeen, et le jeune Fletcher sur la piste du tueur, sans savoir où ils mettent les pieds… Si l’apartheid a disparu de la scène politique, de vieux ennemis agissent toujours dans l’ombre de la réconciliation nationale…

C’est un roman assez cru où la violence est omniprésente mais l’intrigue est tellement prenante que cela ne m’a pas dérangée, j’ai très rapidement accroché. L’auteur nous donne une bonne idée de l’atmosphère du pays et des problèmes engendrés par la ségrégation et la pauvreté, ajoutez à cela un soupçon de sorcellerie et des trafics en tous genres et vous obtenez un cocktail détonnant qui vous marquera pendant longtemps. En plus de proposer un scénario prenant, l’auteur s’intéresse aussi à chacun des personnages, à son cercle familial et à sa façon de penser, ce qui nous permet de mieux les comprendre, et parfois même, les apprécier.

Zulu est un excellent roman, je relirai certainement Caryl Férey.

Folio, avril 2010

Ce roman a été porté à l’écran par Jérôme Salle avec Orlando Blum et Forrest Whitaker, entre autres et sera projeté en clôture du Festival de Cannes 2013 dimanche 26 mai.