Richard Milward – Pommes

Richard Milward - PommesQuatrième de couverture : Adam aime Eve. Eve sait à peine qui est Adam. Adam tente de survivre aux raclées de son père en écoutant les Beatles. Eve s’oublie dans l’alcool, la drogue et le sexe sans plaisir. Dans les quartiers ouvriers de Middlesbrough, au nord de l’Angleterre, l’expérience de la vie est souvent très violente. A quinze ans, Adam et Eve ne le savent que trop bien. Ce ne sont pourtant encore que des enfants.

D’abord, un petit mot sur l’auteur, Richard Milward, dont c’est le premier roman, publié à l’âge de 22 ans. Il est né en 1984 à Middlesbrough, ville dans laquelle il situe l’action de Pommes.

Contrairement à D’acier de Silvia Avallone que j’ai lu récemment et qui met également en scène des jeunes de la classe ouvrière – mais en Italie en l’occurrence – je n’ai pas réussi à m’intéresser à ces jeunes, qu’il s’agisse des personnages masculins ou féminins. On comprend que c’est une période difficile à vivre pour certains adolescents et pour Adam et Eve en particulier, je n’ai pourtant ressenti aucune empathie car j’ai eu l’impression qu’ils subissaient sans réfléchir ni essayer de changer quoi que ce soit.

Par ailleurs, je n’ai pas trouvé le style très agréable à lire, il y a beaucoup de vulgarité et même si je ne suis pas du genre à être choquée, au bout d’un moment, c’est trop, d’autant que les dialogues n’apportent rien et qu’il ne se passe en fait pas grand chose dans ces 250 pages… C’est typiquement le genre de roman qui, de mon point de vue, n’apporte rien.

Définitivement pas mon genre, mais au moins, j’aurais essayé !

Points, février 2013

keep-calm-and-read

Publicités
  1. Un livre à laisser de côté donc !

  2. J’avoue que le choix des prénoms me refroidit un peu, quel hasard quand même qu’un Adam et une Eve de nos jours se rencontrent et tombent amoureux ! Et tu cites le style un peu vulgaire, ce qui non plus ne me plait pas des masses… je crois que je m’abstiendrai :) Merci pour ton billet en tout cas, bonne journée à toi !

    • Ah, le choix des prénoms, c’est d’une originalité folle n’est-ce pas ?
      Bonne journée et merci de ta visite !

  3. Je ne connaissais pas cet auteur mais tu ne me donnes pas envie de le découvrir !

  4. Adam et Eve, mon dieu que c’est original!!! ;)

  5. D’accord. Je passe. Je peux me passer de cette découverte, je crois! J’ai du mal avec les personnages qui ne s’aident pas.

    • Moi c’est pareil, je trouve ça insupportable. Ils ne sont pas non plus en train de se lamenter sur leur sort mais ils ne se bougent pas assez à mon goût…

  6. Dommage pour toi Adalana. Alors je ne note pas moi aussi. Ca me fait un petit peu penser à cette Angleterre que j’ai trouvée dans « Une place à prendre ».

    • Effectivement, on retrouve un peu la même atmosphère, sauf que dans Une place à prendre, il se passe plein de choses et c’est bien écrit ! ^^

  7. Bon au moins c’est clair… Un de moins à lire.

    • Il en faut de temps en temps, des livres qu’on a pas envie de noter ! ;)

    • Virgule
    • 4 juin 2013

    Un roman sur les quartiers ouvriers du nord de l’Angleterre aurait pourtant pu m’attirer, mais ce que tu en dis me dissuade de tenter cette lecture. Dommage !

    • A la base ça m’intéressait aussi mais finalement le livre ne m’a rien apporté du tout…

  1. 3 juin 2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :